Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog D’Opinion D’ Hélène Pastore, Politique, Culture, Sur Tous Les Fronts...

  • : CIXI-HELENE
  • CIXI-HELENE
  • : Site d’Hélène Pastore, en pause mais pas arrêté ;))
  • Contact

Texte Libre

BONNE  ANNÉE  2017 !! ;)))

Suivez-moi sur Twitter : @Cixi_Helene (renvoi sur FB)

une-charliehebdo-14.jpg

        Charlie 7 janvier 2015 

         Soutien indéfectible 

Agenda culturel local

Programmations actuelles

---lA CRIEEéjpgThéâtre de La Criée 

 

----theatre-du-gymnase-1368539733-28130Les Théâtres de Dominique Bluzet

 

-----silojpg-copie-1.jpgLe Silo 

     

-----pav-noir.jpgPavillon Noir 

Stats du blog

Malgré sa longue pause, le blog a quand même en moyenne + de 300 visites/j avec des pics selon l'actu. Soit 10.000 visiteurs uniques /mois

Les articles les plus lus en 2016 :

1 : Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakka

 2 : André-Pierre Gignac, carton rouge pour une poussette

Commentaires les plus lus en 2016 :

1 : Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakkaï

2 : Sophie de Menton, Franck Tanguy, les affreux 'GG' de RMC  !
 

 

Messages permanents

identifiant du blog : Hélène Pastore. Ne pas confondre avec Hélène Pastor assassinée à Monaco...

Le modérateur est mis ou retiré selon la teneur des articles. Ceux qui seraient dégradants, insultants sont immédiatement retirés ou non publiés. Par temps de pause du blog les commentaires ne sont pas activés.

- Petit marché minable, au sujet du pillage par le journal La Provence édition Pays d'Aix (Nicolas Rey rédacteur en chef) par Romain Capdepon de mon article exclusif sur André-Pierre Gignac  sans même me sourcer (qui a fait le tour  des médias européens en quelques heures jusqu'au plateau de Canal+ le soir même info relayée au nom du journal La Provence), le directeur de publication, Philippe Minard, a été contacté par lettre en AR mais n'a pas daigné me répondre... Je n'hésiterai pas à donner toutes suites prévues par la loi à la moindre récidive.- La Cour de cassation vient de défendre les droits de libertés de la presse aux blogs, mêmes anonymes, Article sur le site RUE 89.

- Messages de remerciements : Je remercie chaleureusement tous ceux qui m'ont soutenue pour la tempête provoquée par l'article 'Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakkai" , mails et commentaires sur ce blog (je n'autorise plus les nouveaux commentaires sur cet article, agréables ou insultants). Merci entre autres aux big boss nationaux Jacques Rosselin  Alexandre Piquart (Le Monde). Pour info, Jean-Claude FERAUD, UMP, toujours maire de Trets, n'a jamais été inquiété ni même interrogé par la presse locale bien trop peureuse de s'attaquer à la Soka Gakkai. L'article est un des plus lus quotidiennement dans le blog.

Je remercie infiniment mon avocat et ami Maître Benoît Petit pour son total investissement et son engagement sans faille dans mon assignation intentée par la Soka Gakkaï en 2010. En effet, la SG se portait partie civile en portant plainte pour diffamation pour mon article Trets, les Feraud, et la secte Soka Gakkaï  - Détail :

- Procès du 15.02 2013 au TGI de Paris (17eme chambre), décision du 29.03.2013, je suis relaxée  
- Appel de la SG : audience le 29.01.2014. Le 27.03. 2014 la Cour d'appel de Paris confirme la 1ere décision
- Pourvoi en cassation de la SG le 28 mars 2014


Le 19.12.2014 / ORDONNANCE DU PARQUET DE LA COUR D'APPEL, 34 RUE DES ORFEVRES, 75055 Paris :

-l'Association culturelle Soka Gakkaï et l'Association culturelle du bouddhisme de Nichiren, parties civiles, se désistent du pourvoi par elles formé le 28 mars 2014 contre un arrêt de la Cour d'appel de Paris, chambre 2-7, en date du 27 mars 2014 contre Mme HELENE PASTORE du chef de diffamation publique envers un particulier-  Procès gagné ! Mon article est donc protégé par un jugement de justice de mon pays. 

Je remercie Marianne de m'avoir publiée ainsi qu'à l'équipe de Jacques Rosselin pour avoir sélectionné mon blog parmi les 100 meilleurs blogs féminins de France

 

12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 00:04

Parfois on peut passer à côté d'un petit génie politique sans avoir eu le flair de l'avoir repéré pour miser sur lui. Nez bouché, anosmie, un fort Mistral et c'est trop tard ! Envolé ! Car quand il sera sur le trône sublime, il vous écrabouillera du bout de ses Louboutin gourmette et vous fera payer cher votre manque d'odorat synonyme de 'loser' enrhumé. On imagine aisément dans ce rôle un certain Geoffroy Didier qui buzze actuellement sur tous les plateaux télés. Sciences-Po, ESSEC, universités de Columbia et Harvard, ce beau jeune loup aux dents longues depuis 37 ans, secrétaire national de l'UMP (et ce n'est pas un canular, en charge de la protection des riverains et de la lutte contre les nuisances aéroportuaires), une morgue superbe, déjà grand technicien du langage et de la manipulation, tête à claques pour certains mais tête bien remplie d'une efficace rhétorique politique, bref, une personnalité de droite qui va vite s'imposer. Objectivement, on ne peut que reconnaître le charisme de ce potentiel César venimeux.


Pendant ce temps, pépère ou mé-maire comme vous voulez, Maryse Joissains, est en pleine campagne pour la prochaine municipale. A part le fiasco actuel des bus aixois, tout roule pour elle. L'opposition dort toujours, et, pendant qu'Alexandre Medvedowsky tweete, Maryse visite, et re-visite, et re-re-visite les quartiers aixois, bref, la bête politique qui ne s'est jamais endormie assure. Pour contrer les attaques qui inondent le net sur elle, un fervent guerrier, probablement désintéressé, s'est engagé à la défendre et nous invite sur son site à "paver le chemin de nos espoirs et d'autant de pierres de liberté". On remercie l'altruisme éclairé d'Alexandre-Guillaume Tollinchi, 25 ans. Who ?


Quand on se penche sur son CV, on est un peu désorienté. Fils d'avoué d'une étude familiale rue Espariat à Aix, Alexandre-Guillaume Tollinchi n'a pas compris que l'expérience politique passe pendant quelques années par l'humilité, l'observation sagace et une rigueur à toute épreuve. Né à Aix dans une famille corse d'avocats, il va et vient d'Aix en Corse et de Corse à Paris. Pas simple de trouver une bio construite. Ses études sont floues, Lycée Fesch à Ajaccio, ensuite le CNED et puis une université. Il y a bien un PDF, certainement écrit par lui-même, très étonnant voire très cocasse.


On y apprend qu'en 2000 (il a environ 13 ans), il est "élu conseiller municipal RPR des Jeunes à Aix-en-Provence", (bizarre, il est interdit d'afficher une étiquette au conseil municipal des jeunes). En 2002 (il a donc 15 ans, il "démissionne de ses 'responsabilités locales' et entre en politique nationale à Paris" (!). Toujours la même année, il ne soutient pas Alain Juppé à la présidence de l'UMP mais "le candidat sarkoziste et proche de Charles Pasqua, Rachid Kaci". En 2003, il est encore "élu" conseiller de la jeunesse de Paris (le mot "élu" est usurpé c'est une structure consultative). Et, en 2006, il est "réélu à l'unanimité conseiller national des jeunes UMP". Je passe vite sur les redondances des autres nombreuses "fonctions" politiques et m'arrête sur un "déplacement officiel en Guadeloupe dans le cadre de son mandat avec la mairie de Paris" ! Déplacement officiel ? Mandaté par qui ? La reine Elizabeth, les chefs d'états sont en déplacements officiels, donc à cette époque, Bertrand Delanoë aurait dit à cet adolescent "Allez, petit, va faire un tour officiellement en Guadeloupe en mon nom !" Pétage de plombs de Delanoë ou bien mythomanie épistolaire ?


Pour ceux qui sont intéressés par l'astrologie, on peut découvrir par un lien sur son site son thème astral réalisé par deux astrologues : verseau ascendant balance. Pas terrible. Scorpion ascendant scorpion (Villepin) aurait été bien plus ostentatoirement publiable. Son admiration pour Berlusconi (son pseudo sur Twitter est forzatollinchi, par imitation de "Forza italia", ancien nom du parti du "Cavaliere"), et pour Georges Frêche, ne servira pas son avenir politique s'il pense en avoir un. Faire également des condoléances en tant que personnalité se prétendant influente est assez pathétique dans la démarche. Exemples :
- La famille Ricard à la suite du décès du big boss, il publie le 18 août dernier (jour de ma fête) : "il nous laisse nous Français et plus encore dans les Bouches-du-Rhône, orphelins", (il représente donc l'ensemble des Français). 
- Pour la disparition de Franck Alamo : "suite au décès du chanteur Franck Alamo, je tiens à exprimer à sa famille, ses proches et amis mes sincères condoléances. Interprète de "ma biche", Franck Alamo a chanté l'amour toute sa vie". 
- Le décès du sulfureux Georges Frêche, il publie un long cri admiratif bien puéril, carrément juvénile. Il cite Sénèque, puis dérive en Chine "Les Chinois que Georges Frêche vénérait particulièrement disent que "lorsque mille personnes prennent la route il en faut une pour prendre la tête", en Egypte, "Comme un ultime pied de nez l'ouvrier qu'il était vient d'être sacré pharaon", "Toutankhamon de la vie politique française", revient en France, "le roi est mort vive le roi !".


Fureter un peu partout pour se faire connaître et tenter n'importe quoi n'importe comment n'est pas efficace pour enraciner une réputation. En 2010, il décide de tenter un "rapprochement entre la droite d'argent et la mouvance nationaliste" en Corse. "Il fonde l'Union de la droite Corse dont il sera le seul militant avant de se rapprocher de Silvio Berlusconi dont il se proclamera le représentant en Corse", dixit le site Patria nostra qui, en août 2012, le découpera en fines tranches de figatelli. Au-dessus de l'article apparaît AGT, sans âge, en pose clonique berlusconienne… 
Sur son site, onglet "ce pour quoi il plaide", on le voit assis derrière un ostentatoire bureau napoléonien (paternel je suppose). C'est une grande joie de découvrir le long fleuve de ses perspectives politiques. On peut aussi admirer le seul commentaire laissé par un adorateur :


"Cher Alexandre-Guillaume, vous avez le charisme d'un grand dirigeant. A n'en pas douter, vous embrasserez un destin national. Continuez à défendre vos convictions et à vous battre pour le triomphe de la liberté et de la Corse."

 

tollinchi-copie-1

                                  Capture d'écran sur le blog Patria nostra (avec leur accord) 

Le lien du PDF en support du 4ème paragraphe a été vidé de sa substance par M. Tollinchi ou par son "Equipe". Constaté le 22 novembre 2012. En avait-il honte ? 

Repost 0
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 21:59

La grande caravane de campagne du cirque Joissains est en route. Elle commence son tour de France pour tenter de conserver la plus haute place du podium, la mairie d'Aix-en-Provence. L'équipe en question possède une arme redoutable que ses futurs adversaires (qui dorment encore) n'ont pas dans leur programme et qu'ils n'oseraient jamais exploiter, leur image ! Le but, se servir de l'histoire soi-disant extraordinaire et tragique du couple Joissains pour donner à manger aux Français affamés et en proie à tout ce qui touche le people. Et là, le contenu est solide.

Les tragédies d'une vie sont dans toutes les familles. L'engagement politique, la mort, la maladie font partie d'un tracé banal et logique que n'importe qui peut vivre et qui n'a rien d'exceptionnel. Maryse Joissains, en déroute vaseuse à la suite des législatives perdues, de son impopularité toujours grandissante, n'a plus d'autres cartouches à distribuer que celle-ci : sa vie. Cette cartouche, elle la connaît bien. Elle l'a utilisée à de nombreuses reprises et n'a eu qu'à piocher dans son parcours personnel. La séduction ou la manipulation, car c'est la même chose, est une affaire de contact direct avec les personnes. Il faut 'rentrer' dans les nombreux citoyens indécis et faire vibrer la corde émotionnelle. Comme disait Georges Frêche, "peu importe ce que tu as fait, les ponts que tu as construits, les logements sociaux érigés. Ce qui paie, c'est les boîtes de chocolat distribuées dans les maisons de retraites visitées". Rajoutons les poignées de main appuyées d'une phrase personnelle que le citoyen, flatté, va ramener chez lui et diffuser, ça c'est aussi de la politique. La politique, c'est surtout un job de communication.

Maryse Joissains sait qu'elle peut perdre dès le premier tour la prochaine municipale. Trop de tapage, trop d'esclandres, trop de tout ont lassé les Aixois. Et les Aixois ont changé. Une vente sur trois est faite à un Parisien et le marché immobilier d'Aix est plus que florissant. La droite traditionnelle aixoise n'a jamais reconnu cette femme qui en faisait des tonnes et que l'Assemblée nationale surnommait "la poissonnière". On vote donc pour le parti mais jusqu'à un certain seuil, l'étoile filante sarkozienne l'a prouvé. Si on suit le schéma de la dernière présidentielle, courante reproduction, les Joissains seront poussés hors de la mairie dès le premier tour si, et uniquement si, un profil solide se présente comme, par exemple, Christian Kert, UMP, et que la gauche choisisse enfin un candidat potentiel.

Pour Maryse Joissains, faire campagne localement, pour le moment, c'est un risque à prendre. Trop tôt c'est trop tôt, trop tard c'est trop tard. Pas simple de choisir le bon moment mais, en revanche, il est facile de manipuler les esprits sur le plan national quelques mois avant le déferlement des militants sur les marchés et dans les quartiers. Priorité, mettre en place le canevas du Net et modeler un profil qui va impacter. Il y a toujours des journalistes compatissants ou parfois des juges mus par une soudaine clémence hors du champ pénal. J'ai deux beaux exemples, Christine Clerc et Philippe Bilger.

Christine Clerc vient de publier sur le site de Marianne2 un article "La Madame Sans-Gêne d'Aix-en-Provence", ou plutôt une nouvelle, puant le parisianisme, et décrivant en des tons zoliens le parcours de la "pétroleuse célèbre", "la dameu d'Aix". Elle ne s'attache qu'aux couleurs locales caricaturales, glisse très vite sur le fond politique et les nombreuses casseroles que traîne le pseudo clan Joissains. La journaliste a visiblement des sympathies pour elle puisqu'elle l'accompagnait "à l'arrière de sa voiture qui nous ramenait de Marseille après un débat télévisé"… Elle dépeint une femme somme toute attachante, un personnage de roman haut en couleurs et en gouaille vulgaire sans jamais rentrer dans le vif du sujet qui nous concerne, nous Aixois, c'est-à-dire sa politique, son bilan. Et le texte n'en finit pas. Il est long et pousse à la lecture en diagonale.

Une première, son chauffeur est à l'honneur ! Très importante information pour les Aixois, le chauffeur de Maryse Joissains certainement voulue par elle d'ailleurs car la journaliste en met une belle couche : "Omar est célèbre : on vient le voir quand on a un message à faire passer à la maire". Et Maryse Joissains de remettre les pendules à l'heure au cas où sa vie sexuelle nous intéresserait. "Il n'est pas mon amant, il est plus que cela : un ami fidèle"Plutôt que l'alcôve, c'est le contrat qui m'intéresse. Curieuse je suis. J'aimerais bien connaître le salaire de cet Omar, à quel taux et pour quelle fonction il est payé ? Et surtout à quel titre ? Est-ce légal de jouer le rôle d'un élu alors qu'il ne l'est pas ? On doit donc passer par le chauffeur de Maryse Joissains pour lui faire remettre un message ?

Christine Clerc a le mors people en bouche. Elle en bave d'aisance. Maintenant, on pénètre dans la chambre conjugale. Elle, Maryse, ne "supporte plus" son mari, Alain, d'avec qui elle n'est pas divorcée car chez elle "cela ne se fait pas". Mais il habite l'étage au-dessous du sien. "Mon mari a deux enfants hors mariage", tiens donc ? Maryse Joissains divulgue cette info très privée alors que son époux a voulu porter plainte contre moi pour la parution de mon article "Les ombres d'Alain Joissains" en mai 2008 ! Etrange et suspect. Christine Clerc a eu donc le feu vert…

Philippe Bilger, lui, fait à peu près la même chose que Christine Clerc dans son article paru sur son blog. Magistrat reconnu, à l'histoire familiale lui aussi tragique, de droite, il tombe dans un pathos pitoyable volant à la défense de l'ex-députée encore maire. Subjugué par l'article de Christine Clerc donc par la vie de Maryse Joissains, "Je ne m'attendais pas à une telle saga", il en reprend les lignes fortes et fait une description similaire où le chauffeur y est encore ! Bilger parle de "ses malheurs et ses remontées" et d'"une femme à l'égard de laquelle, pour tout ce qu'elle a vécu et subi, il m'est impossible de ne pas éprouver une sorte de respect instinctif" ! Comment un juge peut-il passer par une appréciation instinctive ?

Bilger, qu'il le veuille ou pas, fait l'apologie de Maryse Joissains, la sert, et lui apporte son soutien. Force est de constater que sa position de haut magistrat peut influencer bon nombre de lecteurs, à moins que, emporté par une émotion refoulée, il se reconnaisse dans le parcours de M.J. mais là, c'est de l'ordre de la psychanalyse et non de la Justice.
Le but de Clerc et de Bilger est d'apitoyer la grande masse sensible par un blanchiment d'image mettant uniquement en avant des événements qui ne peuvent relever que de la vie privée. Ils servent de caution morale. Quant à la journaliste, elle sait très bien ce qu'elle fait. Sa présentation est orientée pour détourner le lecteur du rationnel vers le larmoyant. Pleurez braves gens !

Et une dernière rectification, madame Clerc. Vous écrivez, en parlant d'Alain Joissains et au sujet de cette procédure en cours : "Dans l'ombre, depuis que le tribunal administratif de Marseille a contesté son contrat avec la municipalité pour cause de salaire excessif, il reste son conseiller. Et elle continue à le défendre bec et ongles. "On n'a pas saisi la Cour européenne parce qu'on n'avait pas les sous. Mais là, je vais réattaquer !"

C'est faux ! Il n'y a aucun lien entre le statut d'Alain Joissains et la décision du TA car il était atteint de toute façon par la limite d'âge. Et Maryse Joissains ment car il serait étonnant qu'elle puisse saisir la Cour européenne qui ne juge pas le droit français de la fonction publique d'autant que le Conseil d'Etat n'a toujours pas rendu sa décision finale.

 Bonnes rectifications.

                                                    Lien de l'article de Christine Clerc Marianne2

                                                    Lien de l'article du blog du juge Philippe Bilger

                                                                        Lien sur le blog de L.A.C

 

bilger2

Repost 0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 14:53

Ça y est. Ça 'déquille' sec dans la sphère politique aixoise ! Alexandre Medvedowsky, président du technopôle de l'Arbois, PS investi pour la dernière municipale aixoise, et son directeur, Olivier Sana, ont passé la nuit dans une miteuse cellule pourrie. Ça doit les changer du luxe quotidien auquel ils sont habitués. Là, pas de coussins en soie ni d'oreillers anti-acariens. Le matelas est de la plus juteuse mousse infecte et les murs en tags pornos agrémentés de vomissures en illustration. Ça les occupera.

Ils doivent répondre au coriace juge Duchaine sur leurs implications et associations douteuses au sein de la structure de l'Arbois par l'entremise du donneur d'ordre occulte, Alexandre Guérini, au cœur d'une enquête sur les marchés publics, fortement soupçonné de détournements de fonds et biens publics, trafic d'influence, détention de munitions, etc., etc., etc.

A priori, Alexandre Medvedowsky, qui avait une fois de plus la municipale 2014 pour objectif, est fini politiquement. La place est chaude et les délais sont bons. Deux ans pour battre campagne, c'est idéal. Qui va briguer l'investiture PS ? Jean-David Ciot ? Mais nous aurons largement le temps d'y revenir, de dépecer, de supputer. 

Car pour l'heure, que dis-je, l'ère de la détention de tous les pouvoirs d'Aix-en-Provence par le clan Joissains est terminée. Le déclin était déjà bien amorcé par cette usure de l'emprise, soi-disant toute acquise, et le manque de vigilance intelligente qui lui a fait perdre son mandat de députée. L'orgueil fait toujours craquer les défaillantes bêtes politiques. Celle-là de bête avait un vernis qui sentait vraiment trop mauvais. Une hyène opportuniste. Une des plus fumeuses. Maryse Joissains avait même accroché à son cou une croix leurre, car Dieu aussi pouvait être un cheval à jouer. J'espère pour elle que ce pion-là lui sera une bienheureuse hypothèse dans sa toute proche retraite.

Et il aura fallu un mauvais choix stratégique pour la faire tomber comme une enclume de la "Brèche aux moines" de notre chère Sainte-Victoire. Plusieurs centaines d'à-pics. Pendant sa vertigineuse descente, elle a tendu une main désespérée au FN, logique réflexe puisque ce parti a toujours été sa tendance naturelle. Marine Le Pen l'a reconnue mais trop tard ! Imaginez la vitesse où tombe une enclume. 

Car nier la validité de l'élection de François Hollande sur tous les plateaux des médias accessibles fut la grande bourde fatale. D'autant plus que tous les ex-ministres de l'UMP, et Nicolas Sarkozy lui-même, ont salué, grinçants perdants, l'élection suprême où n'apparaissait aucune faille à exploiter. Sa reproduction du langage sarkoziste ne colle pas avec Aix. Maryse Joissains, en se calant sur la logique de NS, en "mangeant dans la main" de Marine Le Pen qui l'avait prévu intelligemment avant le deuxième tour, perd là toute crédibilité politique.  

A chacun de ses mandats, elle a gagné la ville par les votes des cités à qui elle promettait monts et merveilles, comme, entre autres, la mensongère accession à la propriété de leur logement HLM. A ce moment-là, malignité oblige, elle ne montrait aucun signe d'appartenance FN.

Pour la prochaine municipale, les habitants des cités, pas si fous, à forte population d'origine étrangère, ne voteront pas pour quelqu'un du FN. Elle ne pourra plus les embarquer. Jusqu'ici, aller coller les affiches de la gauche ou de la droite ne leur posait aucun problème. Mais, pour le FN, ce sera niet !

Un conseil. C'est le moment. Ses rats peuvent commencer à quitter le navire. Donc deux bourricots en moins pour la course 2014.
 joissentretmedvé

                          Lien sur le blog de LAC, et les articles liés à cette affaire.

Repost 0
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 00:44

La cérémonie très réussie de l'armistice venait tout juste de se terminer, émouvante et pleine de dignité républicaine avec les deux présidents côte à côte, François Hollande et Nicolas Sarkozy, droits comme des ifs guerriers et vlan ! voilà que tombe la nouvelle pendant l'émission d'Ali Baddou, "La nouvelle édition".

Filmée dans son bureau de la mairie, Maryse Joissains vient de faire une bourde monumentale qu'elle risque de payer très très cher politiquement. Elle critique violemment l'élection pour elle non "légitime" de François Hollande et hurle sa douleur (j'exagère un peu) devant l'éviction, le départ, la sortie, bref, l'exil de son cher Nicolas, ex-président de la République française.

Après avoir vu la fameuse vidéo, Ali baddou n'en revenait pas. "Et elle est députée ?" Et bien oui Ali, elle est députée. Et, depuis 2001, elle empoisonne, que dis-je, elle 'empoissonne' la mairie d'Aix-en-Provence sans aucune pince à linge sur le nez.
Son interview ? Une pure anthologie de poissarde, de pauvreté intellectuelle, une analyse basique et stupide sur cette présidentielle qu'elle juge "anti-démocratique". Mais, surtout, une main tendue au Front national, possible famille de substitution d'avenir pour gagner les législatives et la municipale 2014 bien compromises après la logique et possible explosion de l'UMP.
Toutes dents fernandelesques jaillies, "Je n'espère pas pour autant que mon pays se casse la figure". Maryse Joissains, dont on connaît les tendances FN depuis longtemps, nous donne ici toute l'étendue de ses multiples canevas politiques, de propos extrêmes, sans éthique, sans tenue ni retenue, mais bien en corrélation avec les déjections qui jonchent les rues aixoises depuis son élection.

Car bien sûr elle associe tous les Aixois à ses propos ! Je lui rappelle, que sur les 70.018 personnes qui se sont exprimées dont moi, 32.844 Aixois ont voté François Hollande soit 6% d'écart entre les deux candidats et n'oublions surtout pas les 2.947 votes blancs et nuls. Maryse Joissains n'est certainement pas représentative de l'ensemble des Aixois. Ses méthodes de dénigrement, de victimisation, sa vulgarité sans limites n'est réfléchie que par ceux qui lui ressemblent. Quant à ceux qui votent en aveugle pour le parti, ils devraient prendre exemple sur les millions de Français qui ont éjecté Nicolas Sarkozy uniquement pour son comportement outrancier et sa honteuse drague à Marine.

En 2014, pour la prochaine municipale, Maryse Joissains ne devra pas entamer un troisième mandat. Les multiples affaires scandaleuses que traîne son époux, Alain Joissains (voir aussi le blog de LAC) toujours en cassation au Conseil d'Etat, ne seront pas supportées éternellement par les électeurs.
Mais je comprends la fébrilité de Maryse Joissains. En effet, l'exemple de l'éviction de Nicolas Sarkozy sur ces mêmes critères pourrait bien se reproduire en 2014 pour elle. Nous ferons tout pour.

Aux dernières nouvelles, la députée-maire souhaite faire invalider cette présidentielle et porter plainte contre François Hollande ! La camisole n'est pas loin...

 

Voici un copié-collé du texte original du site City Local News, transcription des propos de MJ. 

"S'il y a un gagnant, c'est bien Nicolas Sarkozy, parce que s'imposer comme il l'a fait après la campagne de salissure, après les tombeaux d'ordures qu'il a pris sur la figure tous les jours, je pense que c'est lui qui a gagné la compétition. À Aix-en-Provence, nous avons gagné. M. Sarkozy arrive en premier. J'ai tendance à penser qu'à Aix-en-Provence, on est plus intelligent qu'ailleurs.

Même si M. Hollande est proclamé président de la République, je ne pense pas qu'il soit légitime, parce qu'il y arrive après un combat anti-démocratique comme on ne l’a jamais vu dans ce pays.

J'espère que la jeunesse de ce pays ne va pas pâtir dans les années à venir de la bande de rigolos qui va s'emparer des commandes. Pour autant, je n’espère quand même pas que mon pays se casse la figure. Je pense que Nicolas Sarkozy pourrait servir de recours dans pas si longtemps que ça.

François Hollande est un danger pour la République. Cet homme n'a jamais fait la démonstration qu'il ait fait quelque chose dans sa vie. Je ne le crois pas compétent, ni capable. En tout cas physiquement. Il ne donnera pas l'image d'un président de la République. J'aurais aimé d'un président qu'il ait plus de prestance et pas qu'il agite ses petits bras comme il le fait dans tous ses meetings parce que ça me paraît extrêmement ridicule.

Il va y avoir le quatrième tour, celui des promesses qui ne seront pas tenues, parce qu'elles ne pourront pas l'être. Ce sera la faute à qui ? Les socialistes ont toujours dit : "responsables, mais pas coupables." Vous vous rappelez dans l'affaire du sang contaminé où il y a eu des centaines de milliers de morts ? On n’en a pas parlé, on ne l'évoque plus.
Les médias n'ont pas fait le bilan (de Nicolas Sarkozy). Ils avaient trop peur que M. Hollande soit rétamé complètement. Maintenant, j'attends avec tranquillité, bonheur. À partir de demain, on va raser gratis.
Je pense que M. Hollande ne méritait pas d'être président de la République française. Je suis colère. Je ne suis pas sereine du tout. Il n'y a eu que de l'anti-sarkozysme. On est en train d'être ridicule dans le monde entier.
J'ai le mord aux dents, j'ai la rage au ventre et je ne vais pas laisser tomber. Je ne vais pas faire les discours conventionnels, conventionnés : "je lui souhaite bonne chance..." Rien du tout, on est dans le combat.
Quand il y a les socialistes et que vous la ramenez, vous avez le droit à tout : contrôles fiscaux… Je m'attends à tout. Mais j'ai toujours combattu. Je suis en rage vous ne pouvez pas imaginer.

Ce type-là ne mérite pas d'être où il est. Point barre. Il a été puissamment aidé par un état tout entier. Même les syndicats s'y sont mis. Heureusement, parce qu'il est passé à un petit point et ça ressemble à ses petits bras. Je ne l'aime pas, je le dis, je vais le répéter, et je vais affirmer et confirmer. Ce sera le village gaulois."

La vidéo en question ci-dessous.

                                                                             Suivez-moi sur Twitter : @Cixi_Helene
Repost 0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 01:50

Alors vraiment, les bras m'en tombent ! On est dans le grotesque, l'abracadabrant stupéfiant, le burlesque, le carnavalesque ! La requête de Lucien-Alexandre Castronovo concernant le contrat de collaborateur de cabinet (au poste de directeur) d'Alain Joissains est rejetée par la Cour administrative d'appel !

Conseiller municipal d'opposition sous le premier règne de Maryse Joissains (actuelle maire UMP), Lucien-Alexandre Castronovo dénonçait en mai 2005 auprès du Tribunal administratif le contrat plus que litigieux établi par cette dernière à son époux, Alain Joissains, au mépris des indices de rémunération. Ce contrat de 475.778€ (au lieu de 307.972€ soit un surpassement de plus de 35,27%) à ronronné pendant sept ans bien au chaud dans la chaumière Joissains.

Manque de bol, l'élu Castronovo est venu mettre un bon coup de pied dans cette merveilleuse quiétude en déposant une requête devant le Tribunal administratif. Elle fut jugée recevable par le TA fin octobre 2008 qui annula le contrat en question et ses avenants en suivant les conclusions fermes du rapporteur public. Là, on est dans une logique plus qu'évidente tant les preuves, documents officiels apportés par LAC et soumis au TA ne pouvaient semer le moindre trouble ou un doute quelconque.

Pour sauver son portefeuille, appel de la Ville, Alain Joissains accède au dossier en tant qu'observateur.
Audience du 15 avril 2011. Les conclusions du rapporteur public ne varient pas :
Coup de théâtre. Balayées les conclusions "sans appel" du rapporteur public ! Arrêt de la Cour d'appel qui rejette pour des motifs ridicules et totalement ineptes la requête pourtant jugée recevable une première fois.

Un : une erreur technique (indépendante du fond du dossier et imputable au greffe du tribunal).
Deux : un conseiller municipal n'a pas le droit de porter une telle requête (?)
 Castronovo ne justifie pas d'un intérêt suffisant lui donnant qualité pour agir à leur encontre ; que sa requête devant le tribunal a

 On cauchemarde ! Un élu ne peut pas dénoncer des pratiques litigieuses sur l'argent public ? Je rêve ! On est bien en 2011 ? Sous quelle république sommes-nous ? Comment des magistrats de tels niveaux peuvent-ils s'abaisser à de tels motifs... Pressions ? Lâcheté juridique ? Que cherchent-ils ? La décision en cassation du souverain Conseil d'Etat ? Ou bien et je n'y avais pas pensé, ils s'amusent ! Car c'est une parodie, n'est-ce pas ? Une pâle copie du Petit journal de Yann Barthès, bref, une franche rigolade entre eux ou, au pire, à défaut d'être neurologique, un bug informatique d'huissiers en grève ? Non ?

Tiens, et ceux là ! Brice Hortefeux en appel a été relaxé pour ses propos discriminants. La CJR rejette une demande d'enquête sur Claude Guéant donc blanchi pour ses paroles associant immigration et criminalité. Charles Pasqua est relaxé en appel dans le procès de l'Angolagatelink. TOUS INNOCENTS !

                                                                   ------------------

Lien sur l'arrêt de la Cour administrative d'appel.

 

Février 2015 : Le contrat est enfin tombé                                                        -----------------

                                  

 

Suivez-moi sur Twitter ! @Cixi_Helene

Repost 0
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 02:08

Les rentrées ne sont pas toujours réussies, et cet été qui n'en finit pas de cuire nos bonnes résolutions dans cette puanteur locale. Le putride et la chaleur ont toujours fait bon ménage. Je parle de la pollution… Bien sûr. Pourquoi toujours croire que je vais ruer systématiquement sur nos élus. Regardez les. Ils sont si beaux depuis leur retour de vacances, fringuants, avenants, courtois même face à leurs adversaires, le menton hoquetant de bonheur devant leurs courtisans retrouvés, j'en tremble presque de tendresse. Ahhh…

Et dire que le grand fléau, la grippe au virus H1N1, cataclysmique pandémie ultra-meurtrière décimant les plus faibles (heureusement pour la sélection naturelle) ne les a pas encore touchés. Savez-vous que le remède miracle, le Tamiflu, entre dans sa composition de la badiane ou 'anis étoilé' comme pour le pastis ? J'en connais quelques-uns qui sont immunisés à la mairie d'Aix. Quels petits veinards. Encore une chance de plus saisie par inadvertance. Bon. Abrégeons.

Après avoir vu deux fois 'Whatever works' de Woody Allen et lu pendant ces vacances les trois tomes de 'Millénium' du feu Stieg Larson aux rebondissantes situations retors et perverses, je trouve Aix, notre 'Saint-Tropez provençal' (comme disent quelques cruches élues), bien ressemblant dans ses rebondissements imprévus. Maryse Joissains, notre re-nouvelle maire après cette dernière élection municipale invalidée, se fait actuellement bien du souci dans son bureau retrouvé et son humeur détestable n'est que le reflet de ses craintes. Elle le sait. Elle le sent, d'instinct. Le début de la fin. C'est un animal politique qui connait tous les codes précurseurs. L'inégibilité la guette, tapie dans les yeux de ses adjoints. Les loups bavent déjà car le recours déposé par son opposant Alexandre Medvedowsky invoquant (entre autres) ses propos insultants qui dénonçaient 'une décision politique' et qui proféraient des menaces en promettant de, 's'occuper des conseillers d'Etat qui siègent à la section du contentieux électoral Conseil d'Etat', va certainement aboutir. Au plus tard, mars 2010. Cest la goutte fatale.

On connait les réflexes. Les codes sont immuables. Le roi est malade, les clans se forment. Ici la malade est usée jusqu'à la couenne par ses sempiternelles inconscientes bourdes et mensonges devenus insupportables à tous. L'attitude pagnolesque dont elle usait ne fait plus rire personne, même Paris. La 'poissonnière' comme on la surnommait dans l'hémicycle (ce dont elle se fichait totalement, c'était sa 'com' à elle) a vendu tout son étalage pourri. La poissonnerie Joissains va fermer. L'époux Alain l'aura perdue aux jeux des manigances et leur fille, Sophie, n'héritera pas de l'aubaine aixoise. Vous verrez, Borloo, le grand ami, montrera l'exemple et tournera le dos le premier. Vous verrez.

La scission se prépare au sein même de la majorité aixoise, inexorable retour de manivelle. C'est le moment d'envisager la trahison, de la soupeser envers et contre toutes les marées. Pas de souci. Aix a sa palanquée de traîtres en attente et un grand spécialiste, l'élégant et vide Bruno Genzana revenu dans les jupes de Maryse lors de cette réélection. Mais je sens une soudaine fièvre me gagner. Aujourd'hui je vais faire court. Tiens, je vais prendre un pastis...          

 

Repost 0
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 11:46

                             Résumé du Pèle-mêle quotidien de juin au 23 juillet

 

Jeudi 23 juillet. Jour mémorable : Happy birthday Mam ! Quelques jours de vacances, bénies ! Et quitter cette lie politique aixoise. Je vous laisse le blog à vos soins attentifs. Bises à tous et toutes, pardon, toutes et tous !
-----     -----
Que ce soit Canjuers (Var) ou Carpiagne (BDR), les grands débiles de l'armée française ont une fois de plus démontré leur grande capacité à nuire ! L'incendie aux portes de Marseille est une honte de plus à leur tableau de chasse ! Des balles traçantes en cette période hautement risquée ! Le gradé dégradé ne devait pas dépasser le QI d'une moule lyophilisée ! A Paris, c'est bizarre. Jamais d'incendie au Bois de Boulogne ! Strange, non ? On demande la démission du général Irrastorza (5 étoiles) qui remplaçait un autre chef incapable, le génaral Cuche, démissionnaire du clash de Carcassonne.
-----     ----
Mercredi 22 juillet : Maryse comparée dans sa démarche humanitaire à Madonna, on aura tout lu ! Une femme enceinte
bousculée sur la place de la mairie (que faisait-elle là ?) lors de la réélection de notre grand maire. Maryse, avisée et aux aguets médiatiques, s'est rendue au chevet de la choquée enceinte "dans le ton de la journée marquée par la venue à Aix et à Marseille de Madonna"... Quel scoop...
-----     -----

Lundi 20 juillet : Et Jean-claude Gaudin qui fait son caprice à l'hôpital de la Conception pour poser à tout prix près de Madonna que son service d'ordre avait repoussé ! Sur la photo (page 3 de La Provence) Gaudin est hilare avec son adjoint aux Grands évènements, Maurice di Nocera au sourire de fan comblé, mais pas la Madonne qui n'est pas venue pour avoir Gaudin encadré sur son bureau mais pour rencontrer les familles en deuil. Quel manque de classe de la part de ce pauvre naze politique à la tête de la mairie de la deuxième ville de France...

-----     -----
187 VOIX D'ECART... Quelle honte ! Combien de porteurs de procurations ont été payés pour voter pour une tête de liste particulièrement généreuse. Les jeunes surtout, plus malléables et plus opportunistes. Les bruits couraient qu'il y avaient plus de 1800 procurations douteuses...
-----     -----
Jour J-1 : A la Une de La Provence today, "Halimi tend la main au futur gagnant" , main la plus opportuniste sur le plan national ! Grand consommateur de rateliers, pédiatre ambitieux et marathonien médiatique qui ne vise qu'un poste ministériel,  pas une semaine ne se passe sans que son discours récité soit rabâché dans la presse. Quant à la pose prise sur la photo en page cinq, pose mise en scène, un vrai ravi de crêche comme il lui a toujours ressemblé ! Question : Pourquoi les écolos, Verts ou autres, vont-ils nicher systématiquement à Gauche ?

----     -----
Le concert de Madonna au Vélodrome n'aura pas lieu dimanche. Des grues qui défoncent la scène, un mort, des blessés... Il y a toujours un soupçon satanique qui auréole ses venues. Johnny au moins, c'était de la valeur sûre la semaine dernière car patrimoine national, sans casseroles blasphématoires. Ses adieux, je n'y crois pas.
-----     -----
Mercredi 15 juillet : Maryse et sa garde rapprochée se baladent dans la mairie comme si de rien n'était et fouinent dans tous les bureaux ! Les employés municipaux sont stupéfaits et n'osent pas lui dire qu'elle n'est plus une élue mais une simple citoyenne... Mais enfin ! Que font les sept mercenaires-tuteurs d'Aix ? Allez ouste ! Dehors ! Se prendrait-elle pour notre grand-maire d'Aix ? Non mais.  Il faut vite cirer le bureau pour Medvé, non ?
----     -----
Aujourd'hui mardi 14 juillet : Matinée. Regarder le défilé à la TV et voir si Carla assure autant que l'année dernière. Après-midi, visite à Vauvenargues du Château de Picasso. Soirée, feu d'artifice à Marseille avec Jean-Claude G.....

-----     -----
Dimanche 12 juillet : Et le grand jour est là ! J'hésite. Aller voter le matin tôt, surtout éviter à tout prix entre 11h et 13h où tout le monde se pavane et observe la tenue d'apparat du voisin en critiquant les bourrelets de sa femme. Plutôt en fin de journée ! allez ! Tous les aixois, aux urnes !

-----     -----
Samedi 11 juillet : Et l'Aliette de Broqua, correspondante du Figaro, qui écrit comme ça l'arrange en s'appuyant sur ce scandaleux sondage Opinionway... Comment peut-on être aussi faute-jetonne ! C'est vrai qu'elle aussi joue dans la cour Hersant, j'avais oublié...
----     -----
Jeudi 9 juillet : Pour se détendre, la recette de la tête de veau...
-----     -----
Mardi soir : Un deuxième sondage arrive ! Pour le deuxième tour ! On est déjà dans l'aléatoire hypothétique et  les électeurs sont évidemment influencés par ces scores pas très fiables.  Ce deuxième sondage va donc se baser sur une fiction plus que branlante et va clouer les petits candidats ! Pas très déontologique tout ça. Le sondage sert rarement un autre que le demandeur...
-----    -----
Un nouveau blog au ton décapant ricanement grinçant, bien ficelé, qui balade nos politiques bien mieux que Karl Zéro ! L'interview de Maryse, une merveille, Salord, un fondant, Skrivan, une madeleine (mais pas de Proust). Gros Challenge : arriveront-ils à pièger l'anguille intelligente, Alain Joissains ?
-----     -----
Mardi 7 juillet : Les choses sont claires : Maryse joissains flatte dans la presse l'insipide Nathalie Leconte qui déteste le méchant Medvé. Cette alliance était dans la rumeur aixoise et la presse écrite la confirme donc ! Le parti communiste français roucoule avec l'UMP... A mourir de rire !!!!!!!!
-----     -----
Lundi 6 juillet : Re-Number one depuis hier ! Et même si
Roger Federer a dit à Wimbledon comme à Roland Garros : "J'adore venir jouer ici !" aux milliers d'aficionados en transes, quel panache de reconnaître que sans Nadal, la victoire a été plus facile... Bravo à vous ! Roger...  grand conquistador de la raquette
-----     -----
Vendredi 26 juin : Le coeur de Michael n'a pas supporté... On lui doit les plus grand délires sur les pistes de danses, la plus grande maîtrise artistique de la pop music ! Rares, ceux, qui sont 'légende' de leur vivant. Le déferlement médiatique va ressembler à une apocalyptique course aux rotatives et va s'étirer comme pour Marylin, quelques siècles...

-----     -----
Lundi : Quel dommage que les pezétistes brigués par la liste "Tous ensemble pour Aix" (Medvé, FXDP) aient tous refusé de s'y coucher... Les voix de Michel Pezet vont s'éparpiller et profiter à d'autres.

-----     -----
Dimanche 21 : Fête de la musique, avec une marée humaine dans les rues, mais beaucoup trop de techno, dommage. Pas de musique classique, un bon groupe hard-rock près de la rue Fabrot. J'ai même croisé tard dans la nuit rue Pierre et Marie Curie, Alain Joissains, menton en banière et sourcil altier. Quel panache dans la nuit !

-----     -----
La boite mythique le 'Mistral' où de nombreuses générations aixoises ont sué sur la piste a de bigs problèmes de détournements de fonds par son gérant, Christian Bandikian, (avec un nom pareil !). Dans la foulée, son  restaurant l'Icône mitoyen des murs du night-club a été lui aussi fermé ! Un pti retour sur quelques gérants aux bouilles adorables, de boites du mêmes types dans notre si douce ville...

-----     -----

Mardi 16 : Les premiers de l'ancienne liste de Michel Pezet seront sur celle de Medvedowsky à savoir, le numéro, 2, 5, la 12 hésite, 13 et 53.  Patrice Halimi ne veut pas négocier avec le PS et FXDPeretti, sachant qu'on lui a préféré Hervé Guerrera comme tête de liste de Aix-Ecologie.
-----     ----
Lundi 15.06.09 : 13h : André Guinde, écoeuré, se retirerait et l'annoncerait par un communiqué de presse aujourd'hui.
-----     -----
Lundi 15 : Hervé Guerrera va présenter sa liste "Aix-Ecologie", liste boustée par les européennes. Avec qui va-t-il négocier ?
----     -----
13.06.09. A la presque surprise générale, au beau milieu d'une collossale foule de partisans, 200 personnes (mais oui !), c'est l'Eugène (Caselli) qui a déclaré le parisien Alexandre Medvedowsky à la tête du grand char cahotique du PS aixois pour décrocher notre grand maire Maryse Joissains ! Le pauvre André Guinde en est resté coît...
-----     -----
11.06.09. C'est officiel, Stéphane Salord va présenter sa liste : "Une nouvelle chance pour Aix" Le PS n'est toujours pas d'accord et continue de jouer dans la cour de récré malgré les coups de sifflets du baron Guerini. Mais le chouchou, l'élève André Guinde, consensuel et maniable depuis 70 ans, serait un pion bien plus évident que Medvé, trop jeune (50 ans !), à l'ego pas très malléable...
-----     -----
10.06.09. Et les rumeurs continuent ! Stéphane Salord, l'auteur du recours, présenterait une liste et fait une conférence de presse demain jeudi 11 juin. Alexandre Medvedowsky ex-candidat PS serait écarté pour André Guinde, PS, ancètre de 70 ans téléguidé par notre baron du Sud, le puissant Jean-Noël Guérini (ça, ce n'est pas une rumeur !)
Qu'est-ce qu'on s'amuse !!!!
-----     -----
9.06.09. Entendu sur France 3 au JT régional, Maryse Joissains veut"
saisir la Cour européenne des Droits de l'Homme "! Et refuse de reconnaitre que cette campagne municipale montrée du doigt par le Conseil d'Etat "n'était pas dans un climat délétère." Le talent de comédienne de MJ est tout simplement é-pous-tou-flant ! Il est regrettable que les prix du Festival de Cannes aient déjà été distribués. Quant à son rictus dévoilant ses canines acérées, il est tout simplement re-mar-qua-ble ! Même Ugolin (Daniel Auteuil) dans Manon des Sources n'aurait pas fait mieux ! Quel talent !
-----     -----
Lundi 8 juin 11h : LES ELECTIONS MUNICIPALES D'AIX SONT ANNULEES ! La tragi-comedie va reprendre...

-----     -----
ACDC était au stade vélodrome le 09 juin ! Madonna un peu plus tard. Restons simple. Je préfère 'Touch too much' à 'Like a virgin'...

-----     -----
Calculez ce que l'Etat vous ponctionne sur ce site très bien fait et amusant mais grinçant.
Lien
-----     -----
Après les lois Dadvsi et Hadopi axées sur la cybercriminalité, voici LOPPSI 2 (comme tout le monde le sait, il y eu,  Loppsi en 2002 (!)). Ce nouveau challenge sarkosien du contrôle du net serait bien plus performant car, Loppsi 2, armée d'une armée de mouchards dont les fameux Trojan ou chevaux de Troie (logiciels espions) avaleraient les doigts dans le nez toutes informations suspectes dans nos pauvres pc. Le danger est réel puisque N.S la doterait d' 1 milliard d'euros  jusqu'en 2015...

-----     -----
La Trouvaille : sur les dessous bien déjantés de l'équipe de com d'un ministre !! Pour les aficionadios de l'info rapide... Cliquer dessus. Et faites passer...
-----     -----

Repost 0
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 16:33

 A un jour de l'élection, je me dis que je me serais bien amusée. Demain nous aurons, sauf mort soudaine d'un candidat, à la tête de notre ville en demande d'épuration clanique, un homme baronnet imbu sans aura politique ou une femme vulgaire depuis longtemps trop associée à l'image de notre ville, aux multiples casseroles connues qui tresse honteusement sa vie personnelle à sa vie politique. Aix est une ville de Droite on le sait, mais que la Droite soit bien représentée, par pitié Mr le Président Nicolas...
Franchement, quand j'ai su que Xavier Bertrand était lui aussi le pote de Maryse, je me suis demandée comment notre Président de la République choisissait les souteneurs prestigieux d'une telle candidate UMP. En visionnant les vidéos prises lors du meeting du Centre des congrès aixois, Xavier Bertrand, pti lourd UMP, paraît plus à l'aise que Jeff il y a trois jours (voir article précédent) mais tout aussi sans envergure. Encore un qui ne sera jamais un de Villepin. Il semble s'adresser à des idiots incapables, remarquez, là, il s'adresse aux militants UMP-Joissains d'Aix en Provence (dont aucun est natif) qui remplissaient la salle… Pas vraiment intellos. Souvenez-vous.
Jeff c'était la harangue brouillonne et indisciplinée tout juste bonne à propagande pour Roquefort-La-Bédoule. Et encore, à Roquefort, ça culmine à des QI certainement plus élevés que dans son milieu immédiat. Là, Xavier, au meeting de Maryse, on sent la maîtrise parfaite de l'ancien cadre assureur chez Axa pour fourguer à tout prix un contrat au bègue du coin.
Devant les militants agités (soyez certains qu'1% d'aixois indécis ont du faire le déplacement) et devant le très beau Bernard Deflesselles, Sophie joissains et les autres, Xavier a fait du Xavinou et Maryse a joué tous ses atouts qui ne seront, malheureusement pour elle, non relayés par Canal+, TF1, CNN, etc….
Après le passage vulgaire et sans intérêt de Gérard Longuet qui dorait le blason Joissains en portant haut Sophie, Xavier Bertrand, costume sombre, cravate à petits pois a montré sa grande capacité d'intelligence rhétorique. Extraits, en français dans le texte :
Parlant de la liste à abattre, PS, Modem, Ecologie, (…) "On voit bien que ces gens là ne s'aiment pas entre eux. (…) On voit qu'il n'y a pas la volonté de construire mais la volonté de détruire ! (Il est limite diffamation. Je peux lui envoyer le fameux tract pour lui rappeler qui a voulu détruire.. ) Si Maryse n'était pas là, ils n'auraient rien à dire dans la campagne. (...). C'est pas avec les gens tièdes qu'on fait de la politique ambitieuse, c'est avec les gens qui ont du tempérament, c'est avec les gens qui ont de la passion, avec les gens qui ont de la passion à revendre et toi tu l'as cette passion, (Il regarde Maryse) alors bien sûr tu vas la garder, et moi aussi je vais aussi vous dire une chose, (Il copie Jeff ou quoi ?) c'est parce que Maryse, elle, a cette passion en elle, que vous allez aussi garder Maryse à la mairie d'Aix, (Il ne regarde plus Maryse) parce que vous voyez cette affiche, (Il montre l'affiche) cette affiche elle dit, pour l'honneur d'une ville après qu'on ait parlé d'Aix (quel langage), avec cette élection à refaire, vous, vous avez envie de dire une chose, les aixois, (qui nous ? les aixois ?) vous voulez dire, on aime Maryse, (Non, faux !) on aime notre ville (Oui, c'est vrai !) et si on va voter dimanche et si on fait (!) gagner dimanche, c'est pour l'honneur d'une ville mais c'est surtout pour l'amour d'une ville ! (…) voilà pourquoi je compte sur vous dimanche !"
Standing ovation pour la guest-star du secrétaire général de l'UMP. Relais du micro à Maryse. Elle joue beaucoup. C'est son dernier discours de campagne. Elle est épuisée. Il faut lâcher son stress, ce sera porteur. (Pendant le discours de Xavier, Maryse s'éventait avec un même éventail rouge qu'Amélie Nothomb. Cà, ça m'a beaucoup agacée car j'aime beaucoup Amélie Nothomb. L'association possible entre les deux m'est insupportable.)
Maryse commence. Après avoir dénoncé cette société de communistes à venir selon le vote de demain (elle en a été un membre actif !), Maryse sera surtout sincère dans les plusieurs 'J'ai besoin de vous'. Extrait :
"Parce que nous sommes tous là pour nous dire, parce que ce Conseil d'Etat, là, il a fait N'IMPORTE QUOI ! Pour vous dire, que mon combat il se fait dans l'honneur ! Je n'irai pas promettre n'importe quoi ! (deux fois 'n'importe quoi')  Vous savez que je ne le fais jamais ! (N'importe quoi !) que je ne l'ai jamais fait, (Quel culot !) et que je ne le ferais vraiment, jamais (Quelle belle menteuse). Je suis là pour vous dire ce soir, j'ai besoin de vous ! J'ai besoin de vous ! J'ai besoin de vous ! (là, elle est sincère) parce que mon honneur a été blessé (attention c'est le moment) parce que mon honnêteté a été mis (faute grammaticale) en cause, quand je parle d'honnêteté, je pense à un homme, qui s'est donné la mort (son père, Maryse craque, sanglote, elle en broie les micros innocents)… (Inaudible). Alors je vais vous dire à tous…(Sanglots monotones) c'est de gagner dimanche !!!"
La foule des militants est debout en larmes et en délire MARYSE ! MARYSE ! Maryse en chiffon fait une bise à Xavier qui l'applaudit, mais aux yeux secs, qui ne lui donne pas le poutou attendu de réconfort. Faut pas trop lui en demander. Il représente le gouvernement et il a fait son boulot ! Salut !
Et retentit la Marseillaise, la Marseillaise pour toutes les sauces

 


Repost 0
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 19:32

On me rapporte de drôles de bruits de couloirs particulièrement en cette période de réélection municipale. Les infos viennent toutes seules ou par le biais du contact bas de page du blog ou par le solide réseau aixois, véritable appareil de RG à lui tout seul où tout le monde connaît ce qui se passe chez son voisin de paillasson, de cour, de propriété, de job, de loge (maçonnique, of course, c'est une 'élite' très bavarde !) parfois via l'étranger où très curieusement les nouvelles peuvent être plus rapides que par le national.
Pour l'invalidation de cette élection, je l'ai su très rapidement après la choquante audition de Maryse Joissains devant les juges du Conseil d'Etat, par un contact dans un état côte-ouest des États-Unis. Mais trop tôt à traiter. J'ai attendu la confirmation nationale.
C'est aussi grâce au merveilleux outil qu'est le Net et l'énorme atout d'être née à un endroit où vos ascendants y ont poussé leurs premiers vagissements depuis plusieurs générations, pas à Marseille, Puyricard, Venelles et autres… Non. Non. Natifs d'Aix-en-Provence, Only. La coagulation en forme de calisson, ça ne s'acquiert pas comme ça ! 

La semaine dernière, Borloo s'est déplacé pour venir soutenir notre ex-grand maire Maryse en difficulté pour cette réélection municipale. Comme à son habitude, elle joue ses drames personnels passés et ses rares prouesses sur le feutre médiatique d'un tapis de jeu. Pour l'instant, elle gagne.
Elle a ses vieux jetons du sang contaminé, celui du tragique décès familial, la maladie de sa fille, celui du récent succès du tracé de la LGV, et roule la bille je t'embarque toutes les ménagères aixoises de moins de 100 ans ! Contre elle, dimanche 19 juillet, PS, Modem, Verts-écolos sur une seule liste ! 
Pas simple.

Donc, Borloo est venu, mais Borloo, pas de charisme. Je ne me suis pas déplacée pour évaluer la harangue. Mais hier après-midi, Jean-François Copé était sur le Cours Mirabeau ! Vous voyez ? Celui qui disait il y a 2 ans qu'un français moyen vivait avec 4000€ par mois !
Le voilà, Jean-François Copé, dit Jeff, debout sous le soleil dardant, la presse à ses chaussures cirées. Derrière lui, Muselier, hébété de bêtise. Au-dessous de ses épaules, à un mètre, Maryse et ses courtisans compactés.
Costume tabac léger, chemise bleue et cravate rayée, haute stature élancée, la classe jusqu'au bout de la calvitie, Jeff soutenait, Jeff défendait, Jeff savait qu'il était époustouflant avec son aisance parisienne un peu hautaine d'une rhétorique en fait très basique et confuse devant ces papous de Provençaux en foule (mini-foule) massée et curieuse… Facile pour Jeff. Petit résumé du grand énarque orateur parisien :
"Moi, je vais vous dire !" (c'est son intro fétiche pour fasciner son public en adoration, il l'a répétée une bonne vingtaine de fois), "Moi je vais vous dire !, (lisez avec l'accent parisien) je suis content d'être là (…), moi, j'suis pas là pour commenter les décisions du Conseil d'Etat, la seule chose que je peux vous dire, c'est que si on se met à annuler des élections dans lequel on a plus de mille voix d'avance (faux ! 747) sur la base d'un tract que personne n'a vu (Je l'ai en archive !) ya quand même du souci à se faire (…). Ce que je veux vous dire, c'est que Maryse fait l'objet d'une attaque per-so-nnelle !" Regard attendri de Maryse, émue, elle lève les yeux vers lui. Solide, protecteur, il baisse les yeux vers elle.

"Moi, je vais vous dire, Maryse, je te connais très bien, je sais le combat que tu mènes, tu ne lâches jamais ! Je suis toujours aux côtés de mes amis députés dans les moments difficiles. On connaît ça très très bien en politique ! (…) Quand vous regardez les adversaires de Maryse Joissains, la coalition hétéroclite de gens qui entre eux se détestent, alors moi je vous le dis ! (…) Je vous fiche mon billet que dans 6 mois c'est une équipe qui vous met la ville par terre ! (…) Moi je vais vous dire, depuis Paris, je ne suis pas descendu par hasard ! Je suis aux côtés de Maryse et j'vous l'dis ! Moi, je voudrais vous dire la chose suivante."
Alors tu nous le dis ?
"En vérité il faut tout faire pour gagner, il y a des moments forts où la famille doit être rassemblée (…), alors moi je vous l'dis, Maryse avec sa personnalité, elle transforme (!) Aix en Provence (…) Et moi je vais vous dire, c'est avec des personnalités comme ça que le Président de la république et que derrière la génération qui suit, elle est portée, elle a envie de réussir pour la France (…) donc ce que vous faites ici à Aix-en-Provence maintenant et jusqu'à dimanche, ayez dans un coin d'tête que vous le faites pour la ville et POUR LA FRANCE !**

                                                  Vidéo à visionner et dires de Jeff à vérifier sur la télé locale.

                                                              Photo Cixi-Hélène

Repost 0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 01:41

Petit rappel à ceux qui ont acheté les éditions des 07 et 08  juillet du journal La Provence :

Sondage du grand sondeur intègre Opinionway commandé par the best journal La Provence, réalisé par téléphone sur 500 personnes sous Prozac-perfusions, bègues, sourdes et fumant le hash en continu.

Parution de cette édition du 07 juillet 2009. A la Une : Intentions de votes au premier tour :

- Joissains: 39 %- Medvedowsky : 26%- Guerrera : 16%- Leconte : 10%- Salord : 9%

Premier tour et réalité aixoise hier, 12 juillet 2009 :

Joissains :          43.31 %  (Opinionway : 39%)

Medvedowsky :  34.08%   (Opinionway : 26%)

Guerrera :          11.31%    (Opinionway : 16%)

Salord :               7.08%     (Opinionway : 9%)

Leconte :             4.21%     (Opinionway : 10%)

Opinionway, comme il nous l'avait prouvé lors du deuxième sondage avec ses lacunes mathématiques et sa grande mascarade, dévoile une fois de plus toute son incompétence tragique. Là, on est vraiment dans le charnier mental. Normal. C'est Opinionway.

Reste à comparer le second sondage (je répète pour ceux qui lisent en diagonale) du grand sondeur intègre Opinionway commandé par le journal La Provence, réalisé par téléphone sur 500 personnes…

Parution de l'édition du 08 juillet 2009. A la Une : Intentions de votes au deuxième tour :

- Alexandre Medvedowsky : 52%  - Maryse Joissains : 48%

Attendons ce famous Dimanche 19 juillet 2009 où Maryse perdrait, pour Opinionway, son trône. J'y reviendrai avec délectation selon le résultat.

En dehors des rumeurs qui ce sont écroulées, Maryse s'en sort mieux que prévu, Medvé aussi, Nathalie Leconte et les 10% qu'elle devait allègrement comptabiliser va se cacher sous la honteuse barre des 5%, Guerrera déçoit et n'aura pas eu l'effet boomerang des européennes, quant à Salord, lui et son bébé-recours inespéré, sera comme prévu le dindon de cette farce et servira peut-être dimanche prochain sur un plateau doré la mairie à Alexandre Medvedowsky. Croyez moi, il n'en sera pas remercié et sa carrière politique est finie. Mais que les loups se dévorent entre eux... 

Demain, feu d'artifice. J'irai le voir à Marseille sur le Vieux-port et sous le signe des Mille et une nuits, Ca va être magnifique ! La rumeur dit qu'Aix n'a plus d'argent pour s'en payer un à la hauteur de ses hôtels XVIII ème. Gaudin, lui, à pu en mettre à gauche...


Nathalie Leconte... don't worry... Les 10%, en rêve uniquement. Merci Opinionway

Repost 0