Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog D’Opinion D’ Hélène Pastore, Politique, Culture, Sur Tous Les Fronts...

  • : CIXI-HELENE
  • CIXI-HELENE
  • : Site d’Hélène Pastore, en pause mais pas arrêté ;))
  • Contact

Texte Libre

BONNE  ANNÉE  2017 !! ;)))

Suivez-moi sur Twitter : @Cixi_Helene (renvoi sur FB)

une-charliehebdo-14.jpg

        Charlie 7 janvier 2015 

         Soutien indéfectible 

Agenda culturel local

Programmations actuelles

---lA CRIEEéjpgThéâtre de La Criée 

 

----theatre-du-gymnase-1368539733-28130Les Théâtres de Dominique Bluzet

 

-----silojpg-copie-1.jpgLe Silo 

     

-----pav-noir.jpgPavillon Noir 

Stats du blog

Malgré sa longue pause, le blog a quand même en moyenne + de 300 visites/j avec des pics selon l'actu. Soit 10.000 visiteurs uniques /mois

Les articles les plus lus en 2016 :

1 : Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakka

 2 : André-Pierre Gignac, carton rouge pour une poussette

Commentaires les plus lus en 2016 :

1 : Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakkaï

2 : Sophie de Menton, Franck Tanguy, les affreux 'GG' de RMC  !
 

 

Messages permanents

identifiant du blog : Hélène Pastore. Ne pas confondre avec Hélène Pastor assassinée à Monaco...

Le modérateur est mis ou retiré selon la teneur des articles. Ceux qui seraient dégradants, insultants sont immédiatement retirés ou non publiés. Par temps de pause du blog les commentaires ne sont pas activés.

- Petit marché minable, au sujet du pillage par le journal La Provence édition Pays d'Aix (Nicolas Rey rédacteur en chef) par Romain Capdepon de mon article exclusif sur André-Pierre Gignac  sans même me sourcer (qui a fait le tour  des médias européens en quelques heures jusqu'au plateau de Canal+ le soir même info relayée au nom du journal La Provence), le directeur de publication, Philippe Minard, a été contacté par lettre en AR mais n'a pas daigné me répondre... Je n'hésiterai pas à donner toutes suites prévues par la loi à la moindre récidive.- La Cour de cassation vient de défendre les droits de libertés de la presse aux blogs, mêmes anonymes, Article sur le site RUE 89.

- Messages de remerciements : Je remercie chaleureusement tous ceux qui m'ont soutenue pour la tempête provoquée par l'article 'Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakkai" , mails et commentaires sur ce blog (je n'autorise plus les nouveaux commentaires sur cet article, agréables ou insultants). Merci entre autres aux big boss nationaux Jacques Rosselin  Alexandre Piquart (Le Monde). Pour info, Jean-Claude FERAUD, UMP, toujours maire de Trets, n'a jamais été inquiété ni même interrogé par la presse locale bien trop peureuse de s'attaquer à la Soka Gakkai. L'article est un des plus lus quotidiennement dans le blog.

Je remercie infiniment mon avocat et ami Maître Benoît Petit pour son total investissement et son engagement sans faille dans mon assignation intentée par la Soka Gakkaï en 2010. En effet, la SG se portait partie civile en portant plainte pour diffamation pour mon article Trets, les Feraud, et la secte Soka Gakkaï  - Détail :

- Procès du 15.02 2013 au TGI de Paris (17eme chambre), décision du 29.03.2013, je suis relaxée  
- Appel de la SG : audience le 29.01.2014. Le 27.03. 2014 la Cour d'appel de Paris confirme la 1ere décision
- Pourvoi en cassation de la SG le 28 mars 2014


Le 19.12.2014 / ORDONNANCE DU PARQUET DE LA COUR D'APPEL, 34 RUE DES ORFEVRES, 75055 Paris :

-l'Association culturelle Soka Gakkaï et l'Association culturelle du bouddhisme de Nichiren, parties civiles, se désistent du pourvoi par elles formé le 28 mars 2014 contre un arrêt de la Cour d'appel de Paris, chambre 2-7, en date du 27 mars 2014 contre Mme HELENE PASTORE du chef de diffamation publique envers un particulier-  Procès gagné ! Mon article est donc protégé par un jugement de justice de mon pays. 

Je remercie Marianne de m'avoir publiée ainsi qu'à l'équipe de Jacques Rosselin pour avoir sélectionné mon blog parmi les 100 meilleurs blogs féminins de France

 

12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 23:21

Affaibli, amaigri, attaqué, lâché par une grande partie de son pauvre appareil politique et par son épouse, Dominique de Villepin annonce sa candidature à l'élection présidentielle à la surprise générale. L'homme a vécu "6 ans de calvaire" mais  apparaît toujours aussi mordant et pourrait être capable de se venger des fourberies politiques de son meilleur ennemi.
Ses 2% d'intentions de vote le mettent en dernière ligne mais devant Morin, Lepage, et, pas très loin de Joly. Intox, bluff, Nicolas sarkozy ne doit pas en mener large. Il craint comme le tétanos le ton gaullien du grand Dominique qui sait où cogner quand il s'agit de l'enfoncer comme un clou rouillé. Et dire qu'il reste, avec Bérégovoy, le premier ministre préféré des Français. Mais, ne confondons pas opinion et intention de vote.  Une  opinion peut basculer en quelques heures...
Ci-dessous, la lettre envoyée à ses troupes.

 

                                                 Chère Amie, Cher Ami

J'ai annoncé ma décision de me présenter à l'élection présidentielle. C'était, je ne le cache pas, une décision difficile, car je ne suis pas, comme d'autres, un candidat de naissance ou de profession dont tout le parcours serait dirigé vers la candidature. Difficile aussi, car tout a été fait pour m'empêcher d'être candidat, des débauchages de personnes jusqu'à l'acharnement personnel. Je mesure aussi toutes les difficultés concrètes d'un tel engagement. Mais j'ai confiance en notre message et en notre espérance. 
Dans la souffrance de la France aujourd'hui, dans le désarroi et au milieu des tentations du renoncement, ma conscience m'interdit de rester silencieux. Comme beaucoup de Français, je ne supporte pas l'humiliation dans laquelle vit notre pays aujourd'hui. Nous nous sentons, en tant que nation, humiliés par les marchés qui sont convaincus qu'il leur reviendra de choisir le prochain Président de la France et qu'ils font la loi en Europe. 
Humiliés par un jeu politique qui se moque des Français, avec des partis occupés à leurs petits arrangements. Montrons à ces partis qu'une alternative est possible. 
Humiliés aussi par les rancoeurs, les peurs, les haines qui deviennent le seul refuge des nations privées de dignité. 
Cette humiliation n'est pas une fatalité. Nous en sommes seuls responsables. J'ai infiniment confiance dans mon pays, dans son destin et dans ses atouts formidables. Je connais le monde. Je sais tous les défis qui nous attendent, mais je sais aussi l'attente et parfois l'admiration que suscite notre pays, pour son indépendance, pour son modèle social, pour son message universel. 
C'est pourquoi 2012 doit devenir le rendez-vous du courage, de la vérité et de la volonté. Il y a un chemin. Il y a des solutions. Si les grands partis ne les proposent pas, c'est qu'ils sont prisonniers de leurs clientèles, prisonniers de leurs habitudes et de leurs calculs. 
Le rassemblement national, voilà la première réponse, le rassemblement politique, l'union nationale, mais aussi la mobilisation générale de tous les salariés, entrepreneurs, agents publics. Pour cela, j'ai la conviction qu'il nous faut faire plus de place aux salariés dans la décision avec la cogestion. Pour cela nous avons aussi besoin de plus de démocratie, de plus de référendum. 
Le sursaut économique est la deuxième réponse, parce que nous nous laissons aller. Il y a plus grave encore que nos comptes publics, c'est le taux de chômage et le déficit commercial, parce qu'ils veulent dire que nous ne produisons plus assez, que nous ne vendons plus assez. Nous portons des propositions fortes qu'il nous faut désormais faire mieux entendre. 
La refondation politique, enfin, est la troisième réponse, parce que notre république est devenue impuissante, complexe, soumise aux intérêts particuliers. Il faut huit a dix grandes régions, une dizaine de grands ministères réellement efficaces. 
Dans cette bataille présidentielle, nous n'entrons pas dépourvus d'atouts. 
Nous pouvons nous appuyer sur une expérience et un bilan. Mes deux années de gouvernement, ce sont 50 milliards de déficits en moins. Les cinq années depuis 2007, ce sont 500 milliards de dettes de plus. En deux ans, nous avions 600 000 chômeurs de moins. 
Nous pouvons nous appuyer sur ce que nous avons construit avec patience et cohérence avec nos convictions républicaines tout au long des dernières années avec République Solidaire, depuis la formidable aventure de la halle Freyssinet. 
Nous pouvons nous appuyer sur une certaine idée de la France, sur l'exigence et sur le sens du service et de l'intérêt général. 
Tout au long de ces mois, j'ai pu compter sur votre soutien et votre engagement et je vous en suis reconnaissant. J'ai reçu dans les dernières semaines de nombreux messages chaleureux qui m'ont beaucoup aidé dans cette décision. Nous entrons maintenant dans un nouveau temps, celui de la mobilisation et de l'action. Nous aurons besoin de tous les talents, de toutes les imaginations pour frayer un chemin à nos idées dans un jeu politique qui ne reculera devant rien pour nous empêcher de faire entendre une voix différente. Chacun doit désormais trouver sa place pour apporter sa pleine contribution à nos victoires. 

Très amicalement, 

Dominique de VILLEPIN

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Adagio-cantabile 19/12/2011 11:35


Dominique de Villepin se présente ? Comme il est comique !


Chanson à son adresse :


Je suis l'ombre de mon ombre, et l'ombre de mon chien !


J'espère pour le beau Dominique que son chien n'est pas un basset !

leroilyre 14/12/2011 18:41


pour moi DDV représente trop une image de droite mais les clivages des partis existent-ils toujours ?

cpolitic 14/12/2011 16:54


On espère qu'il n'y a pas cet électorat ;-)


Toujours est-il que s'il peut emmerder le Naboléon, alors qu'il continue.


Ce n'est pas sans conséquence, sur sa santé visiblement, vu le côté amaigri du DDV. "Du courage! Du courage! Du courage!" comme disait la Grande Sophie ;-)


La campagne s'annonce encore plus mouvementée que d'habitude!


Casseroles et rebondissements à gogo, les enjeux étant encore plus énorme qu'à l'accoutumée.

Cixi-Hélène 14/12/2011 17:51



Son amaigrissement peut aussi attendrir certains et certaines... Tout est exploitable ! Un grand fauve comme lui ne laisse rien passer



cpolitic 14/12/2011 13:54


Trop mimi. Ah il sait (parler aux femmes) écrire aux militants le bougre!


Nous verrons bien ses propositions, l'impression du peuple et le résultat final.


rappelons simplement que derrière De Villepin, c'est le système Chirac...peu glorieux.

Cixi-Hélène 14/12/2011 16:07



Je ne pense pas que l'électorat de DDV soit uniquement féminin. A ce niveau là et compte tenu du contexte, pour obtenir des voix supplémentaires ou ramener
ses brebis égarées, il lui faut tirer sur toutes les cordes, sensibles ou pas...



JM.G 13/12/2011 23:10


Ne vous laissez pas plagier Cixi-Hélène. Au début on laisse faire, on est flatté et puis après on ne surveille plus. a mon avis, ils pensent que vous ne cherchez pas la diffusion donc vous êtes
pillable sans états d'ames.
On n'a pas besoin de cette presse qui fait du mauvais journalisme, CPolitic a raison.


laissez en page d'accueil les noms de ces auteurs malhonnetes, ce sera relayé par google


bien à vous


JM.G

Cixi-Hélène 14/12/2011 09:50



Merci pour vos soutiens !



Joel 13/12/2011 15:32


sarko le tenait par clearstream, maintenant karachi il va falloir qu'il trouve encore autre chose pour le tuer tout à fait! c qu'il est teigneux le petit


il fini par me devenir sympathique ce dominique là

Lola 13/12/2011 14:17


il ferait presque peine à voir, ce pauvre DDV..... sniff

CASTRONOVO 13/12/2011 12:45


Si le courrier envoyé à ses amis a l'odeur des copeaux d'une langue de chêne
commune à bien des politiques, sa déclaration télévisée est autrement plus parlante. Entre les mots, c'est un véritable "appel au meurtre" de celui avec qui il ne saurait se réconcilier. Avec
habileté, il dit avoir mis sa "rancune de côté". Mais pas l'avoir effacée. Le grand fauve sait, qu'il soit candidat jusqu'au bout ou non, que la seule annonce de sa candidature lui permet déjà de
tenir sa proie entre ses griffes. Puis, de la déchiqueter en lambeaux.
C'est comme cela que je comprends son appel au "rassemblement national". C'est une litote assassine qui recèle un appel à l'insurrection générale visant à sortir le sortant.
Je m'en réjouis à l'avnace...

Cixi-Hélène 13/12/2011 14:00



J'aime bien vous savoir réjoui, cher LAC...