Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog D’Opinion D’ Hélène Pastore, Politique, Culture, Sur Tous Les Fronts...

  • : CIXI-HELENE
  • CIXI-HELENE
  • : Site d’Hélène Pastore, en pause mais pas arrêté ;))
  • Contact

Texte Libre

BONNE  ANNÉE  2017 !! ;)))

Suivez-moi sur Twitter : @Cixi_Helene (renvoi sur FB)

une-charliehebdo-14.jpg

        Charlie 7 janvier 2015 

         Soutien indéfectible 

Agenda culturel local

Programmations actuelles

---lA CRIEEéjpgThéâtre de La Criée 

 

----theatre-du-gymnase-1368539733-28130Les Théâtres de Dominique Bluzet

 

-----silojpg-copie-1.jpgLe Silo 

     

-----pav-noir.jpgPavillon Noir 

Stats du blog

Malgré sa longue pause, le blog a quand même en moyenne + de 300 visites/j avec des pics selon l'actu. Soit 10.000 visiteurs uniques /mois

Les articles les plus lus en 2016 :

1 : Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakka

 2 : André-Pierre Gignac, carton rouge pour une poussette

Commentaires les plus lus en 2016 :

1 : Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakkaï

2 : Sophie de Menton, Franck Tanguy, les affreux 'GG' de RMC  !
 

 

Messages permanents

identifiant du blog : Hélène Pastore. Ne pas confondre avec Hélène Pastor assassinée à Monaco...

Le modérateur est mis ou retiré selon la teneur des articles. Ceux qui seraient dégradants, insultants sont immédiatement retirés ou non publiés. Par temps de pause du blog les commentaires ne sont pas activés.

- Petit marché minable, au sujet du pillage par le journal La Provence édition Pays d'Aix (Nicolas Rey rédacteur en chef) par Romain Capdepon de mon article exclusif sur André-Pierre Gignac  sans même me sourcer (qui a fait le tour  des médias européens en quelques heures jusqu'au plateau de Canal+ le soir même info relayée au nom du journal La Provence), le directeur de publication, Philippe Minard, a été contacté par lettre en AR mais n'a pas daigné me répondre... Je n'hésiterai pas à donner toutes suites prévues par la loi à la moindre récidive.- La Cour de cassation vient de défendre les droits de libertés de la presse aux blogs, mêmes anonymes, Article sur le site RUE 89.

- Messages de remerciements : Je remercie chaleureusement tous ceux qui m'ont soutenue pour la tempête provoquée par l'article 'Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakkai" , mails et commentaires sur ce blog (je n'autorise plus les nouveaux commentaires sur cet article, agréables ou insultants). Merci entre autres aux big boss nationaux Jacques Rosselin  Alexandre Piquart (Le Monde). Pour info, Jean-Claude FERAUD, UMP, toujours maire de Trets, n'a jamais été inquiété ni même interrogé par la presse locale bien trop peureuse de s'attaquer à la Soka Gakkai. L'article est un des plus lus quotidiennement dans le blog.

Je remercie infiniment mon avocat et ami Maître Benoît Petit pour son total investissement et son engagement sans faille dans mon assignation intentée par la Soka Gakkaï en 2010. En effet, la SG se portait partie civile en portant plainte pour diffamation pour mon article Trets, les Feraud, et la secte Soka Gakkaï  - Détail :

- Procès du 15.02 2013 au TGI de Paris (17eme chambre), décision du 29.03.2013, je suis relaxée  
- Appel de la SG : audience le 29.01.2014. Le 27.03. 2014 la Cour d'appel de Paris confirme la 1ere décision
- Pourvoi en cassation de la SG le 28 mars 2014


Le 19.12.2014 / ORDONNANCE DU PARQUET DE LA COUR D'APPEL, 34 RUE DES ORFEVRES, 75055 Paris :

-l'Association culturelle Soka Gakkaï et l'Association culturelle du bouddhisme de Nichiren, parties civiles, se désistent du pourvoi par elles formé le 28 mars 2014 contre un arrêt de la Cour d'appel de Paris, chambre 2-7, en date du 27 mars 2014 contre Mme HELENE PASTORE du chef de diffamation publique envers un particulier-  Procès gagné ! Mon article est donc protégé par un jugement de justice de mon pays. 

Je remercie Marianne de m'avoir publiée ainsi qu'à l'équipe de Jacques Rosselin pour avoir sélectionné mon blog parmi les 100 meilleurs blogs féminins de France

 

14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 01:03

Mobilisation importante dans toute la France. A 14h, j'étais ce vendredi 13 mai 2011, sur le parvis de France-Télévisions à Paris. Tout s'accordait. Le temps, la chaleur et le vendredi 13 avec ses bons ou mauvais augures. Dénoncer la 500ème journée de détention des deux otages Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, envoyés en mission vénéneuse en Afghanistan par leur chaîne France3, n'est pas en soi une nouveauté. Mais l'oubli n'est-il pas le pire des châtiments ?

Quand je lis la mièvre dépêche de l'AFP récitée à outrance par l'ensemble des médias, je ne ressens pas du tout la colère des propos que j'ai entendus à cette tribune. Les familles des otages ont répété plusieurs fois leurs désillusions et leur mécontentement devant l'inertie de l'Etat et leurs profondes inquiétudes sur le devenir de leur ami ou parent. Grande lassitude dans leur propos. La compagne d'Hervé Ghesquière et la mère de Stéphane Taponier ont dévoilé leurs craintes devant le souhait de Nicolas Sarkozy de ne plus intervenir à l'avenir lors d'enlèvements de ce type et de laisser les chaînes de télévision devant leurs responsabilités. Dominique Gerbaud, président de RSF, lui non plus ne mâchait pas ses mots. En février 2010, le chef d’État major des armées, le général Jean-Louis Georgelin, déclarait que le coût des opérations menées jusque-là pour rechercher les deux hommes s’élevait à plus de 10 millions d’euros…
Sur les murs du siège de France-Télévisions, une grande affiche déroulait les deux visages connus. Devant la tribune, une horde de journalistes. Comparativement, il y avait plus de médias que de personnes venues soutenir les otages mais l'accès de France-Télévisions n'est pas très facile pour ceux qui n'ont pas de véhicule.

Après avoir formé le chiffre 500, symbole du temps inexorable, l'ensemble des journalistes TF1, France2 et France3 portant pour la plupart des chemises blanches, montèrent sur l'estrade pour faire une photo souvenir. Claire Chazal lunettes Ray-Ban, Laurence Ferrari tout de blanc vêtue, chaussures Derby, Emmanuel Chain, chevelure ondulante et, évidemment, tous les présentateurs dont Elise Lucet, Paul Amar bien bedonnant, Laurent Delahousse que j'ai confondu avec Laurent Romejko, Franz-Olivier Giesbert, cheveux blancs, longs, pas très net sur lui.
Jamy Gourmaud (C'est pas sorcier) plus grand et mieux qu'à l'écran et son acolyte Frédéric Courant qui fumait comme un paquebot, David Pujadas nettement plus petit que Nicolas mais au sourire franc et à l'écoute tenait toutes les interviews. Frédéric Mitterrand, cravate rouge, avait comme à son habitude la lippe tombante et libidineuse et a été le premier à s'éclipser, sa voiture de fonction ministérielle l'attendant à une petite vingtaine de mètres.  Seule Florence Aubenas a illuminé par le mordant de sa conviction et son total engagement envers les otages. Elle s'est dite "animée par la colère" et a martelé un "Où en est l'engagement de l'Etat ?". Incroyable force, véritable tribun. Mais que dire, que faire, si ce n'est continuer à montrer un indéfectible soutien.
La manifestation s'est achevée dans un grand moment d'émotion.

Tous les jeudis, un membre de la famille des otages envoie un message qui sera peut-être entendu par eux au fond de leur geôle, comme le fit la mère d'Ingrid Betancourt pendant des années, sans savoir si sa fille les entendait.

Un proche de Stéphane Taponier propose au public de participer au message que l'on va enregistrer tout de suite devant nous. Nous devrons applaudir après, "on vous embrasse tous les deux". Hervé et Stéphane, s'ils l'entendent, en auront chaud au cœur et se sentiront moins seuls.

Inutile de vous dire, qu'au moment précis, chargé d'émotion, nous avons longtemps, longtemps applaudi.

13mai.JPG

IMGP0015.JPG

IMGP0023.JPG

IMGP0027.JPG

IMGP0045.JPG

IMGP0024.JPG

IMGP0039.JPG

IMGP0001.JPG                                                                                            Photos perso C-H

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cpolitic 21/05/2011 21:46



Beau symbole mais ce Pujadas, l'anti journaliste, collabo du National Sarkozism, donne la nausée