Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog D’Opinion D’ Hélène Pastore, Politique, Culture, Sur Tous Les Fronts...

  • : CIXI-HELENE
  • CIXI-HELENE
  • : Site d’Hélène Pastore, en pause mais pas arrêté ;))
  • Contact

Texte Libre

BONNE  ANNÉE  2017 !! ;)))

Suivez-moi sur Twitter : @Cixi_Helene (renvoi sur FB)

une-charliehebdo-14.jpg

        Charlie 7 janvier 2015 

         Soutien indéfectible 

Agenda culturel local

Programmations actuelles

---lA CRIEEéjpgThéâtre de La Criée 

 

----theatre-du-gymnase-1368539733-28130Les Théâtres de Dominique Bluzet

 

-----silojpg-copie-1.jpgLe Silo 

     

-----pav-noir.jpgPavillon Noir 

Stats du blog

Malgré sa longue pause, le blog a quand même en moyenne + de 300 visites/j avec des pics selon l'actu. Soit 10.000 visiteurs uniques /mois

Les articles les plus lus en 2016 :

1 : Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakka

 2 : André-Pierre Gignac, carton rouge pour une poussette

Commentaires les plus lus en 2016 :

1 : Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakkaï

2 : Sophie de Menton, Franck Tanguy, les affreux 'GG' de RMC  !
 

 

Messages permanents

identifiant du blog : Hélène Pastore. Ne pas confondre avec Hélène Pastor assassinée à Monaco...

Le modérateur est mis ou retiré selon la teneur des articles. Ceux qui seraient dégradants, insultants sont immédiatement retirés ou non publiés. Par temps de pause du blog les commentaires ne sont pas activés.

- Petit marché minable, au sujet du pillage par le journal La Provence édition Pays d'Aix (Nicolas Rey rédacteur en chef) par Romain Capdepon de mon article exclusif sur André-Pierre Gignac  sans même me sourcer (qui a fait le tour  des médias européens en quelques heures jusqu'au plateau de Canal+ le soir même info relayée au nom du journal La Provence), le directeur de publication, Philippe Minard, a été contacté par lettre en AR mais n'a pas daigné me répondre... Je n'hésiterai pas à donner toutes suites prévues par la loi à la moindre récidive.- La Cour de cassation vient de défendre les droits de libertés de la presse aux blogs, mêmes anonymes, Article sur le site RUE 89.

- Messages de remerciements : Je remercie chaleureusement tous ceux qui m'ont soutenue pour la tempête provoquée par l'article 'Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakkai" , mails et commentaires sur ce blog (je n'autorise plus les nouveaux commentaires sur cet article, agréables ou insultants). Merci entre autres aux big boss nationaux Jacques Rosselin  Alexandre Piquart (Le Monde). Pour info, Jean-Claude FERAUD, UMP, toujours maire de Trets, n'a jamais été inquiété ni même interrogé par la presse locale bien trop peureuse de s'attaquer à la Soka Gakkai. L'article est un des plus lus quotidiennement dans le blog.

Je remercie infiniment mon avocat et ami Maître Benoît Petit pour son total investissement et son engagement sans faille dans mon assignation intentée par la Soka Gakkaï en 2010. En effet, la SG se portait partie civile en portant plainte pour diffamation pour mon article Trets, les Feraud, et la secte Soka Gakkaï  - Détail :

- Procès du 15.02 2013 au TGI de Paris (17eme chambre), décision du 29.03.2013, je suis relaxée  
- Appel de la SG : audience le 29.01.2014. Le 27.03. 2014 la Cour d'appel de Paris confirme la 1ere décision
- Pourvoi en cassation de la SG le 28 mars 2014


Le 19.12.2014 / ORDONNANCE DU PARQUET DE LA COUR D'APPEL, 34 RUE DES ORFEVRES, 75055 Paris :

-l'Association culturelle Soka Gakkaï et l'Association culturelle du bouddhisme de Nichiren, parties civiles, se désistent du pourvoi par elles formé le 28 mars 2014 contre un arrêt de la Cour d'appel de Paris, chambre 2-7, en date du 27 mars 2014 contre Mme HELENE PASTORE du chef de diffamation publique envers un particulier-  Procès gagné ! Mon article est donc protégé par un jugement de justice de mon pays. 

Je remercie Marianne de m'avoir publiée ainsi qu'à l'équipe de Jacques Rosselin pour avoir sélectionné mon blog parmi les 100 meilleurs blogs féminins de France

 

26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 23:26

Vous connaissez l'ASN ? Autorité, Sécurité, Nucléaire ? C'est la haute autorité de la sécurité nucléaire de notre République française. Elle comporte onze divisions territoriales qui informent, règlementent, contrôlent tout ce qui concerne le nucléaire. Et le nucléaire, c'est vaste. Ça part de la centrale atomique à votre dentiste qui vous fait une radio pour traquer une possible carie. Enormes sont ses responsabilités car énormes sont les retombées sur l'environnement et sur notre santé.

 Vous connaissez le World Trade Center ? Oui ? Et bien non ! Ce n'est pas celui auquel vous pensez. Marseille en a un aussi tout à côté du Centre Bourse près du Vieux-Port. Ce n'est pas un ensemble de deux tours mais un immeuble assez moyen pour la ville, haut de quelques étages avec des drapeaux à son entrée. Evidemment on n'est pas dans les mêmes volumes ni dans les mêmes prétentions, mais bon… Le 8 juin dernier, l'ASN de la région PACA et Corse (qui donne trois rapports annuels) organisait une conférence-rapport sur ses surveillances territoriales.

Deux têtes pensantes la présidaient. L'hermétique Laurent Roy, délégué territorial, et la mitraillette Pierre Perdiguier, très jeune chef de la division Marseille. Hermétique, Laurent Roy, par sa grande morgue boudeuse devant les quelques personnes présentes et face aux questions sensées mais pas, et c'est normal, de haute-voltige scientifique. Débit mitraillette, Pierre Perdiguier, qui récitait quasiment mot à mot le rapport distribué à l'entrée de la salle que l'on pouvait lire en même temps que lui.

En gros, après les contrôles sur le CEA Cadarache et surtout sur ses incidents de niveau 1 sur l'ATPu (atelier de technologie du plutonium) et ses fuites de poussières radioactives en octobre 2009 et suite au PV dressé par l'ASN, les opérations de démantèlement ont repris progressivement.
Question :
 - L'atelier incriminé répond-t-il maintenant au niveau de sécurité imposé ?

Réponse du Roy devant le troupeau de pseudo-imbéciles :

 - Il y a encore du retard dans les limites imposées par l'ASN. Les actions correctives et d'amélioration feront l'objet d'un suivi attentif de l'ASN. Point.
On n'en saura pas plus. En fait, les fûts incriminés ont été entreposés (sur le rapport "dans des conditions assurant leur sécurité") sur des emplacements ("espacés selon la distance requise") pour prévenir le risque de criticité.

Question sur les risques sismiques :
- Et le chantier d'ITER ?
Perdiguier passe la vitesse sup'.
- Le CEA de Cadarache qui est vieux de 50 ans a été construit avec les moyens de l'époque et sur les normes du plus grand séisme historique local, à Manosque en 1903, de 5.3 sur l'échelle de Richter. Bien sûr ITER en cours de travaux bénéficie des dernières technologies. 
Traduisez donc que le vieux CEA risque de nous atomiser la cervelle mais qu'ITER, lui, sera sûr de lui. Roy, toujours avec sa tête sinistre, se veut rassurant en nous informant que le risque de tsunami venant de Marseille est nul car trop loin de Cadarache (?) et que l'ASN impose une sécurité multipliée par 5 selon la force d'un tremblement de Terre (?). Personne ne comprend. Un seul ose et pose la question : 
- Je suis très ignorant mais comment peut-on multiplier par 5 ? Il n'y a jamais eu de séisme d'une force de 25 !
Laurent Roy se mord la langue pour ne pas exploser de rire. Il lui répond du bout des lèvres :
- Evidemment ce n'est pas sur ce calcul là ! Nous parlons de puissance. Cela équivaudrait à 0.3 ! Bon. On n'aura jamais fini si on est interrompu sans arrêt. Vous interviendrez à la fin. Shut up ! L'assemblée…

Pierre Perdiguier enchaîne à Mach 1000 pour rattraper le retard en question. Il tresse frénétiquement les missions, les plans d'actions de l'ASN. Tous les débuts de phrases sont "L'ASN maintient un contrôle pour…", "L'ASN reste vigilante pour…", L'ASN maintient un contrôle pour…", L'ASN reste vigilante pour…", "Les résultats de l'ASN sont appréciables compte tenu de…" OK on a compris ! Tout est parfait, une merveille de surveillance implacable, on peut dormir sur nos multiples oreilles mutantes.

Le petit génie arrive maintenant aux contrôles de l'ASN à tous services utilisant les rayonnements ionisants afin de protéger les travailleurs, les patients, le public et l'environnement contre les risques associés. Entendez scanners, radios de tous types, stérilisation pour la destruction à froid des bactéries et moisissures, etc. Et on va plus loin, jusque dans les musées avec le carbone 14 pour les œuvres d'art et vestiges. Donc tout va bien en PACA et Corse ! Aucune fuite quelconque sur (je vous le fais en ordre croissant hors projet ITER en chantier) :

1 ionisateur industriel, 2 ionisateurs de produits sanguins, 4 services de curiethérapie, 14 de radiothérapie, 17 de médecine nucléaire, 69 de scanographie, 20 installations nucléaires de base (INB) sur le site de Cadarache, 96 services de radiologie interventionnelle, 624 sources industrielles et de recherche (dont 200 détecteurs de plomb) 1707 appareils de radiodiagnostic (dont 313 mammographes), 3154 appareils de radiodiagnostic dentaire, cool, tout va bien.

Roy reconnaît quand même qu'il y a une augmentation de plus de 50% depuis 2008 pour "assurer la radioprotection des patients" mais que "l'ASN reste vigilante" (!), entendez que vous êtes de plus en plus irradié alors qu'une seule radio aurait suffi et que les cabinets de radiologie se fichent comme de leur premier atome des doses que vous subissez. Business is business, you see ?
Question :
- Vous voulez donc dire que les patients sont de plus en plus confrontés aux radiations ?

Perdiguier qui aurait mieux fait de ne rien dire :
- Euh… oui. Sachant qu'un seul scanner de la tête aux pieds sur un patient équivaut à la dose annuelle d'un ingénieur nucléaire en cellule de démantèlement… Mais l'ASN reste vigilante !
- Et les conséquences de Fukushima ?

Perdiguier martèle sa phrase type qu'il rabâche depuis le funeste 11 mars dernier et qui est pile poil la même que dans le dossier :
- L'ASN considère que tous les enseignements doivent être tirés de l'accident nucléaire de Fukushima; cette action s'étendra sur plusieurs années mais les premières conclusions seront connues dès la fin de l'année 2011.

Et la question fatale :
- Et l'ensemble des conclusions ?
- Ça prendra dix ans
.
Brouhaha dans la salle. Le rapport langue de bois est fini, Les deux anesthésistes de l'ASN remballent leurs fiches, éteignent le projecteur et plient les panneaux explicatifs.
Rideau. De fumée…

ASN.jpg                                                        Laurent Roy et Pierre Perdiguier au WTC. Photo Cixi-Hélène

Site de l'ASN où le bilan 2010 PACA et Corse n'apparaît pas                                                     
Web :  "Bilan 2010 PACA et Corse, 8 juin 2011" (pas de lien possible pour ce PDF, à télécharger)
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

RAF 17/08/2012 19:12


Bien votre article !

Jumbo 22/07/2011 13:24



non et je ne m'explique par pourquoi je n'arrive pas a vous copier coller le document.


cliquez sur la page de titre "le scandaleux silence... " vous arriverez directement sur l'article.


cdt


 et meilleure chance que moi pour réussir le copier coller !



Jumbo 22/07/2011 10:39







Cixi-Hélène 22/07/2011 11:01



Vous avez un problème ? Depuis peu, vos commentaires sont toujours vides, est-ce un jeu ?



Jumbo 19/07/2011 19:55




Cixi-Hélène 20/07/2011 21:55



toujours pas de texte ! vérifiez votre validation



Jumbo 19/07/2011 10:42







Cixi-Hélène 19/07/2011 11:17



Pas de texte...



Jumbo 18/07/2011 19:34



C’est effectivement un problème extrêmement grave et tout est fait pour nous emmener à l'accepter progressivement. Comme les grenouilles que l'on
met dans une eau froide que l'on fait bouillir au fur et à mesure, ce qui fait qu'elles ne se sentent même pas mourir...


J'espère qu'il y aura au niveau conscience écologique planétaire un avant et un après fukushima...


 


Le scandaleux silence au
sujet de Fukushima Fukushima: It’s much worse than you think


par Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin - 19/06/2011


Il y a quelques jours, des images virtuelles d'un éventuel sarcophage que Tepco pourrait installer au dessus des réacteurs en perdition de
Fukushima circulaient sur les télévisions. Mais assez curieusement, il s'agissait apparemment de structures assez fragiles, quasiment en matière plastique, très éloignées des milliers de tonnes
d'acier et de ciment envisagés pour remplacer l'actuel sarcophage en place à Tchernobyl. On ne voit pas comment de telles structures pourraient contenir une explosion majeure sur le site de
Fukushima. Tout au plus pourraient-elles empêcher la diffusion de gaz radioactifs sous basse pression. De toutes façons, Tepco annonce que la mise en place de ces protections ne sera pas possible
avant longtemps, compte tenu du niveau de contamination actuel du site.


En fait, les priorités devraient être toutes autres. Il devrait être indispensable d'empêcher dans les jours, semaines ou mois qui viennent la
contamination d'une partie du Japon par les cœurs en fusion des réacteurs touchés par le tsunami. Or, très mauvaise nouvelle, pour le moment et compte tenu des technologies aujourd'hui
disponibles, cet objectif paraît hors de portée alors que le processus cataclysmique ne cesse de prendre de l'ampleur. Une toute aussi mauvaise nouvelle est que, désormais, le monde entier fait
silence sur le désastre mondial qui se prépare. Les conspirationnistes ne devraient pas être les seuls à s'interroger sur les raisons de ce silence.


Si l'on en croit l'industriel Tepco, le gouvernement japonais qui l'a toujours soutenu y compris dans ses décisions les plus hasardeuses et les
industriels américains du nucléaire qui ont depuis les origines partie liée avec le Japon pour la gestion de son parc nucléaire, la situation à Fukushima serait potentiellement pire qu'elle ne le
fut à Tchernobyl. Selon ces sources cependant, il n'y aurait pas de danger immédiat, tant du moins que l'on continuera à pomper de l'eau et qu'un nouveau fort tremblement de terre ne se produira
pas. Pas de danger immédiat sans doute, mais pas de solutions fiables avant quelques années au mieux. En attendant, selon ces sources, il n'y aurait pas de raisons de s'inquiéter. Curieuse
préconisation.


Pour d'autres experts au contraire, la situation n'a jamais cessé depuis le début de s'aggraver. Aujourd'hui il y aurait de forte probabilités
(certains disent 50/50) pour que le pire se produise. Un article récent de Aljazeera.net cité ci-dessous vient de faire un bilan assez terrifiant de la situation. On pourrait suspecter la
neutralité de Aljazeera mais la chaîne se borne à reprendre les diagnostics de deux experts confirmés du nucléaire, l'américain Arnorld Gundersen (photo) et le japonais Shoji Sawada. L'un et
l'autre, à première vue semblent parfaitement objectifs et bien informés. Certes ils sont tous les deux devenus des whistle-blowers alertant sur les dangers du nucléaire. Le site Fairewinds
auquel participe Arnorld Gundersen est un leurs représentants les plus influents aux Etats-Unis. Mais cela ne devrait pas être une raison pour disqualifier leurs analyses.


Pour Arnold Gundersen, notamment, la fusion des réacteurs touchés constitue désormais un processus sans doute impossible à empêcher, compte tenu
encore une fois des connaissances scientifiques et technologiques du moment. Le refroidissement par eau ne pourra que le retarder de quelques temps, tout en noyant la région et la mer
environnante sous des milliers de tonnes d'eau fortement contaminées. Une fois les nappes phréatiques ou les couches terrestres profondes atteintes, ce ne serait pas seulement une large
périphérie autour de Fukushima qui deviendrait inhabitable, mais sans doute la ville de Tokyo elle-même. Dans l'hypothèse la plus grave, celui de l'explosion des centaines de tonnes de
combustibles nucléaires présents sur le site, le Japon tout entier puis très vite des zones étendues de l'hémisphère nord pourraient être interdits à la vie humaine.


D'ores et déjà, deux experts de santé publique américains estiment avoir observé une augmentation anormale de la morbidité des nouveaux nés dans
une dizaine de villes de la cote ouest des Etats-Unis situés approximativement sous le vent de Fukushima (voir ci dessous le rapport Sherman-Mangano). On s'étonne que, devant une observation
aussi troublante, des inquiétudes beaucoup plus nombreuses ne se soient pas encore manifestées, notamment aux Etats-Unis, si soucieux en général de la santé publique.


La situation paraît en voie de devenir si grave que le silence des autorités nationales et internationales est véritablement inexplicable. Même
si peu de remèdes ne paraissent pour le moment disponibles, il conviendrait néanmoins que les scientifiques du monde entier y réfléchissent et travaillent à la mise au point de solutions.
L'inaction actuelle donne beaucoup d'arguments à ceux dénonçant une conspiration du silence de la part des gouvernements et des industriels impliqués, non seulement au Japon mais aux Etats-Unis.
La complicité objective entre Barack Obama et l'Exelon Corporation, le plus gros fournisseur d'énergie nucléaire et un des plus importants contributeurs de sa campagne, est
dénoncée.


Rien cependant n'y fait. L'attitude généralement affichée par l'ensemble des décideurs et des médias est particulièrement à courte vue, mais elle
n'indigne encore personne. Le message général s'apparente au suivant: "le magma monte dans la cheminée du volcan. Une explosion destructrice se produira bientôt. Mais qu'importe, dormez
tranquilles au bord du cratère...pour le moment".


Précisons à l'attention de ceux qui militent pour l'abandon de l'énergie nucléaire que ce dernier objectif de l'abandon, à supposé qu'il soit
décidé, ne pourra pas être mis en oeuvre avant 25 ou 30 ans. Au Japon le monde se trouve confronté à une échéance beaucoup plus immédiate et à des risques beaucoup plus graves: un Tchernobyl de
magnitude 10 pouvant se produire dans quelques mois. La réaction de prévention devrait être toute différente.


Sources
* Article d'Aljazeera :



Cixi-Hélène 18/07/2011 22:41



Il manque les sources !



romain 15/07/2011 10:46



Merci à Jumbo !



Jumbo 15/07/2011 08:06



concernant le nucléaire au japon, une video a voir rapidement, sachant qu'elle est régulier reverté...


http://www.dailymotion.com/video/xjbkr0_coup-de-gueule-d-alex-sur-la-situation-nucleaire-francaise_webcam



Cixi-Hélène 15/07/2011 09:43



En effet ça fait froid dans le dos...



remi 05/07/2011 17:58



sur iTV à 18h ,  l'ASN est bien écorné. un audit indépendant devrait enfin être possible, le ps le demande. pourquoi pas ?



Cixi-Hélène 05/07/2011 18:28



Oui Rémi, en effet le PS demande un audit car l'ASN est souverain sur les contrôles du nucléaire. Il va falloir que la pression soit forte pour être entendu
et que les médias relaient, s'ils le veulent bien, comme d'habitude...



Adagio-cantabile 03/07/2011 19:37



A propos de Fukushima,( alors que les médias nous amusent avec  les rebondissements de l'Affaire DSK, et les épousailles du vieux prince prince perché sur son rocher, afin
de détourner l'attention de choses infiniment plus graves et très inquiétantes), voici deux articles très intéressants parus sur AGORAVOX, d'Olivier Cabanel.


1/ Le silence des salauds,


2/ tout baigne à Fort Calhoun, y a pas le feu à Los Alamos.


 


cdt



moon%% 29/06/2011 14:19



pour rester dans la radiothérapie il faut savoir que les controles sur les patients et médecins sont de plus en plus rares par manque de personnel adapté.


Ca laisse éviemment une large porte ouverte aux abus



Lionel 29/06/2011 13:55



L'ASN est le gendarme national du nucléaire mais sa surveillance laisse bp à désirer surtout au CEA cadarache qui traine toujours à "réparer" les nombreux incidents de niveau 1 comme ceux qui
furent incriminés et pointés par lASN sur ces fameux 24 futs maintenant isolés mais pas "sécurisés";


l'ASN ets un gendarme factice!



cpolitic 29/06/2011 13:53



Une description sans surprise d'un monde aussi secret que l'armée, qui ne donne envie que d'une chose: abandonner le nucléaire d'ici 20ans.



de Luynes 29/06/2011 09:14



    N B I C   Nanotechnologie   Biologie  Informatique  Sciences cognitives


    résume en quatre lettres les révolutions technologiques dont la conjonction va nous conduire vers une " humanité 2.0 " pour reprendre une terminologie du Web



Cixi-Hélène 29/06/2011 10:35



A retenir NBIS ! Merci "de Luynes"



saint cannadair 29/06/2011 00:28



Tout va donc très bien,   dans le microcosme nucléaire. Au fait, que penser de la nomination d'Agnes Buzyn (ce visage doux, empathique, ex IRSN, que l'on a vu aux côtés de sieur
 Lacoste,  nous expliquer Fukushima) à l'institut national contre le cancer?


Y aurait il un lien de causalité entre nucléaire et cancer? une volonté de contrôler les études épidémiologiques?


http://www.e-cancer.fr/toutes-les-actualites/84/6337-agnes-buzyn-nommee-presidente-de-linca


2 mois après Fukushima, alors que la situation n'y est pas stabilisée, on peut s'interroger sur ce départ...


T'as vu hélène, on est vraiment de retour!



Cixi-Hélène 29/06/2011 09:57



Il y a tellement à dire ! D'autant plus que ne vois pas quel tsunami peut empêcher la presse de ne pas traquer nos politiques en campagne, c'est la seule
priorité actuellement. Mais, bref, on a la presse que l'on mérite...



clarus 27/06/2011 22:37



J'utilise votre blog pour poser une question : Si Martine Aubry pose sa candidature à la présidence sous quel nom va-t-elle le faire : Delors - Aubry ou le nom de son nouveau mari ? C'est tout de
même très sérieux l'état civil ! renseignez moi   Clarus



Cixi-Hélène 27/06/2011 22:45



Bonne question, en effet ! Mais je ne peux pas vous répondre



MPOI87 27/06/2011 22:36



il faut bien que lEtat contrôle le nucléaire! je trouve ces rapports très bien organisés puisque bon nombre d'associations vigilantes sont elles-mêmes invitées par l'ASN!



line 27/06/2011 13:38



très interessant article moins consensuel de ce que j'ai pu lire dans la presse


lors de ce rapport qui m'interesse sachant que j'habite à Manosque et  que tout ce


qui touche le CEA de Cadarche m'interesse


Merci



Jean-Mi 27/06/2011 12:53



pardon ! deux fautes dans mon commentaire : "radiologie" et "prescrirent"



Jean-Mi 27/06/2011 12:39



le lobbyng des cabinets de raliologie est tout puissant. j'imagine mal les médecins nous prescrire un seul cliché et au nom du principe de précaution, le cabinet en prendra plusieurs dans la plus
grande impunité mais sous le couvert d'une éthique médicale.


Je suis scandalisé par ces méthodes! l'ASN dit dans son rapport qu'il y a bien 50% de + dans les manipulations radiologiques chez le patient mais ne pointe pas le doigt dessus


Cherchez l'erreur



JoelenR 27/06/2011 11:02



et tout va avec le reste la politique menée par Nicolas Sarkozy!


L'ASN est le perroquet du gouvernement puisqu'elle surveille au nom de l'ETAT!


Règle première : ne pas affoler le citoyen plutot que l'informer !



de luynes 27/06/2011 07:16



ils sont tout de même sympas ces ingénieurs qui travaillent dans la haute technologie, presque avec abnégation, pour assurer aux ignares de l'humanité un prolongement de la vie dans les
meilleures conditions.  L'Etre Humain a dans ses neurones le gène de la curiosité, qui pourrait s'en plaindre?  Merci Cixi    NBIC



Cixi-Hélène 27/06/2011 08:31



NBIC ?