Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog D’Opinion D’ Hélène Pastore, Politique, Culture, Sur Tous Les Fronts...

  • : CIXI-HELENE
  • CIXI-HELENE
  • : Site d’Hélène Pastore, en pause mais pas arrêté ;))
  • Contact

Texte Libre

BONNE  ANNÉE  2017 !! ;)))

Suivez-moi sur Twitter : @Cixi_Helene (renvoi sur FB)

une-charliehebdo-14.jpg

        Charlie 7 janvier 2015 

         Soutien indéfectible 

Agenda culturel local

Programmations actuelles

---lA CRIEEéjpgThéâtre de La Criée 

 

----theatre-du-gymnase-1368539733-28130Les Théâtres de Dominique Bluzet

 

-----silojpg-copie-1.jpgLe Silo 

     

-----pav-noir.jpgPavillon Noir 

Stats du blog

Malgré sa longue pause, le blog a quand même en moyenne + de 300 visites/j avec des pics selon l'actu. Soit 10.000 visiteurs uniques /mois

Les articles les plus lus en 2016 :

1 : Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakka

 2 : André-Pierre Gignac, carton rouge pour une poussette

Commentaires les plus lus en 2016 :

1 : Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakkaï

2 : Sophie de Menton, Franck Tanguy, les affreux 'GG' de RMC  !
 

 

Messages permanents

identifiant du blog : Hélène Pastore. Ne pas confondre avec Hélène Pastor assassinée à Monaco...

Le modérateur est mis ou retiré selon la teneur des articles. Ceux qui seraient dégradants, insultants sont immédiatement retirés ou non publiés. Par temps de pause du blog les commentaires ne sont pas activés.

- Petit marché minable, au sujet du pillage par le journal La Provence édition Pays d'Aix (Nicolas Rey rédacteur en chef) par Romain Capdepon de mon article exclusif sur André-Pierre Gignac  sans même me sourcer (qui a fait le tour  des médias européens en quelques heures jusqu'au plateau de Canal+ le soir même info relayée au nom du journal La Provence), le directeur de publication, Philippe Minard, a été contacté par lettre en AR mais n'a pas daigné me répondre... Je n'hésiterai pas à donner toutes suites prévues par la loi à la moindre récidive.- La Cour de cassation vient de défendre les droits de libertés de la presse aux blogs, mêmes anonymes, Article sur le site RUE 89.

- Messages de remerciements : Je remercie chaleureusement tous ceux qui m'ont soutenue pour la tempête provoquée par l'article 'Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakkai" , mails et commentaires sur ce blog (je n'autorise plus les nouveaux commentaires sur cet article, agréables ou insultants). Merci entre autres aux big boss nationaux Jacques Rosselin  Alexandre Piquart (Le Monde). Pour info, Jean-Claude FERAUD, UMP, toujours maire de Trets, n'a jamais été inquiété ni même interrogé par la presse locale bien trop peureuse de s'attaquer à la Soka Gakkai. L'article est un des plus lus quotidiennement dans le blog.

Je remercie infiniment mon avocat et ami Maître Benoît Petit pour son total investissement et son engagement sans faille dans mon assignation intentée par la Soka Gakkaï en 2010. En effet, la SG se portait partie civile en portant plainte pour diffamation pour mon article Trets, les Feraud, et la secte Soka Gakkaï  - Détail :

- Procès du 15.02 2013 au TGI de Paris (17eme chambre), décision du 29.03.2013, je suis relaxée  
- Appel de la SG : audience le 29.01.2014. Le 27.03. 2014 la Cour d'appel de Paris confirme la 1ere décision
- Pourvoi en cassation de la SG le 28 mars 2014


Le 19.12.2014 / ORDONNANCE DU PARQUET DE LA COUR D'APPEL, 34 RUE DES ORFEVRES, 75055 Paris :

-l'Association culturelle Soka Gakkaï et l'Association culturelle du bouddhisme de Nichiren, parties civiles, se désistent du pourvoi par elles formé le 28 mars 2014 contre un arrêt de la Cour d'appel de Paris, chambre 2-7, en date du 27 mars 2014 contre Mme HELENE PASTORE du chef de diffamation publique envers un particulier-  Procès gagné ! Mon article est donc protégé par un jugement de justice de mon pays. 

Je remercie Marianne de m'avoir publiée ainsi qu'à l'équipe de Jacques Rosselin pour avoir sélectionné mon blog parmi les 100 meilleurs blogs féminins de France

 

19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 23:32

 

Et bien voilà. Presque à l'aube du premier tour, le dernier meeting à Marseille d'un des cinq candidats au-dessus de 10% d'intentions de vote pour cette présidentielle, il me manquait François Bayrou.
Pour juger, jauger, les performances d'un candidat lors d'un meeting, il faut tout d'abord savoir patienter pour avoir une bonne place et arriver à l'avance.

Dimanche 15 avril, 13h. Une heure avant l'ouverture des portes du Silo, ancien silo à céréales magnifiquement aménagé tout au bord du port, je m'attendais comme aux autres meetings à y voir une foule importante en attente, banderoles aux mains et slogans aux lèvres. Pas du tout. Personne. Mais où étaient-ils donc ? Le leader du Modem devait prendre la parole une heure plus tard, les portes devaient s'ouvrir tout de suite et aucun supporter marseillais ne trépignait d'impatience en s'écrasant contre les grilles ! Pourtant, dans le parking, les camions techniques des médias TV étaient présents. Ils avaient certainement un horaire à respecter et le timing de ce type de manifestation millimétré à la seconde ne supporte aucun retard.

Deux agents du service d'ordre confirmèrent mes doutes. A part l'équipe du candidat déjà sur les lieux et les camions des TV, personne n'était rentré. Incroyable ! Après avoir vu quatre meetings à Marseille, Sarkozy, Hollande, Le Pen, Mélenchon, dans l'ordre et pas des moindres, côtoyé des foules considérables comme au Salon de l'agriculture à Paris, bref, il me semblait réellement impossible que je sois la première devant les portes une heure avant le début du meeting de François Bayrou !

Un quart d'heure plus tard trois ou quatre bus loin d'être remplis arrivaient. Les gens se placèrent derrière les barrières, calmes et sans entrain, une trentaine de personnes en tout.
Un homme fit le point des bus présents. Peypin, Avignon, La Fare, Les Milles. Du local proche donc. Entre les portes d'entrée, de temps en temps une tête émergeait et regardait, navrée, le manque de militants ou sympathisants. Pourtant pas de match de l'OM en prévision. Mélenchon était déjà rentré à Paris et aucune grande manifestation ne pouvait ratisser large. Un peu plus tard, pas beaucoup plus de monde. Les militants parlaient tranquillement entre eux, pas de cris de soutien, pas de drapeaux, rien qu'une petite queue sage qui attend l'ouverture des portes.

14h. Le portail coulisse enfin. Escalators rutilants, orchestre en accueil des militants, l'entrée dans l'ancien silo est assurée par une bonne com'. Un stand de vente de tee-shirts et affiches, un bar ouvert où personne ne se précipite et heureusement une superbe vue sur la Joliette.
Dans la salle où Bayrou doit se produire, les quatre premiers rangs sont réservés pour les VIP et politiques locaux. Péniblement, la salle se remplit aux trois-quarts, environ 600 personnes. Pas plus. Consigne au micro, "évitez de vous éparpiller, qu'il n'y ait pas de sièges libres".

La presse en revanche est présente et ricane en douce du manque de militants. Les Marseillais s'en fichent complètement de Bayrou, c'est le moins que l'on puisse constater. Avec une demi-heure de retard, tant pis pour le direct de BFMTV ou autres TV car la salle est loin d'être remplie, Jean-Luc Bennahmias, François-Xavier de Peretti prennent la parole pour introduire le grand esprit en attente de son entrée. Bennahmias parle sans consistance et appelle à la nécessité de construire une nouvelle majorité autour du projet de Bayrou, le contraire eut été étonnant d'ailleurs, François Xavier de Peretti, très élégant, hâlé, (auto-bronzant ou retour du ski ?, je ne l'ai d'ailleurs jamais vu autrement, ça doit être de l'auto-bronzant) appelle lui aussi à l'union qui fait la force mais on sent dans son discours une approche plus consensuelle qui souhaiterait bien une entente vers Hollande mais bon, tout ça est dans la finesse du discours…

Et voici enfin le héros des villages des alentours marseillais. François Bayrou en cordon ceinturé alors que personne ne tente de l'agripper, arrive sous les cris mesurés de ses militants. "Bayrou pré-si-dent !" Il monte les quelques marches et, l'air grave, se met tout de suite derrière son pupitre.
Il y a toujours une chape de plomb qui s'abat quand Bayrou commence à parler. Il transpire l'obscurantisme cet homme, le pessimisme en caryotype avec un glas en bandoulière.

Pendant son discours long de plus de cent minutes, la France en prend sacrément pour son grade.
Au sujet du commerce extérieur, "en 2005 "nous étions en excédent, aujourd'hui nous sommes en déficit de plus de 70 milliards d'euros par an, si le chômage était en baisse nous n'aurions pas besoin d'en parler, or seuls, nous, nous en parlons". L'Inde, la Chine ne sont pas responsables de ce chaos qui se profile. Non. Ce n'est pas la mondialisation. "Si les Japonais de Toyota nous disent que c'est plus rentable de produire en France, pourquoi les sociétés françaises ne le font pas ? (…) "c'est un combat pour la vie !, non un combat politicien, c'est une question de survie pour le modèle français !"

Bayrou n'accorde jamais un sourire au public qui, pourtant, gentiment mais pas vraiment fou furieux comme celui de Marine Le Pen par exemple, le soutient à chaque fin de phrase. C'est l'austérité même cet homme. Aucune intro sur Marseille, pas un mot sur les Marseillais, les gigantesques problèmes économiques de la ville. De tous les candidats présents en meeting dans la ville phocéenne, il est quand même dans la deuxième ville de France, c'est le seul à ne pas du tout prendre compte de l'endroit où il se trouve. Il fait donc un copié-collé de son discours. Il continue longuement sur le textile en France. Alors que notre pays est toujours le premier pays exportateur du luxe on n'est même plus capable de défendre notre dentelle dont nous avions eu le monopole de vente. La dentelle, c'est quelque chose non ? Mais ce n'est plus ce que c'était.

J'apprends qu'un jean quel que soit son prix d'achat n'a qu'un écart de 4 euros à sa fabrication. Comprenez qu'un jean Diesel qui coûte 250 euros ou un jean de chez Tati à 10 euros ont été faits par les mêmes structures. Bizarre… J'apprends aussi que les filles de François Bayrou n'achètent que des jeans à trente euros, pas cruches les filles du chef du Modem… Ça reste à vérifier.

Il dit être le candidat de la vérité et, après avoir traité tous ses concurrents directs de menteurs (les autres font pareil), pourfend la France "qui a perdu tout crédit et sera très difficile à reconstruire". Il nous propose alors pour ne pas la perdre, la France, de faire des efforts solidaires, de lui faire confiance car lui a un projet de retour à la confiance des Français. Ben voyons.

Et c'est long, long. Pour une pareille salle, ce n'est pas vraiment compréhensible mais il y a le direct et les malentendants. Oui, j'ai oublié, une traductrice en langage des signes double le discours de Bayrou. Je suppose que ce n'est pas pour ceux qui sont dans la salle car tous crient en secouant leurs petits drapeaux. D'ailleurs il va en exténuer deux de traductrices en relais.

Les militants sont de la classe moyenne et pas vraiment de toute première jeunesse. A côté de moi, une femme qui vient d'Arles est déçue par le discours de Bayrou trop sombre et fataliste. Elle me confie qu'elle votera finalement pour Sarkozy. Elle n'a pas oublié que grâce à lui elle n'a pas payé ses frais de succession lors d'un héritage…
Et la libération. Pour clore le plus petit meeting marseillais, l'obligatoire "Marseillaise". François Bayrou décoche enfin ses premiers sourires qu'il adresse à "ses amis" et les appelle à le rejoindre sur la scène.
Musique finale, drapeaux, public debout, "La Marseillaise" est reprise en chœur par tous et toutes, tous ? Sauf un !  Et qui ? François-Xavier de Peretti, français, droit et fier de bronzage, homme politique local, conseiller municipal, ex-tête de liste à la dernière municipale aixoise.

 

bayrou.JPG

                                                  François Bayrou

IMGP0043-copie-1.JPG

                                                                                              la foule en délire...

marseille.JPG

La Marseillaise, tout le monde chante sauf FXDP caché par l'homme au foulard jaune mais visible sur la vidéo de campagne. 

 Lien sur Dailymotion, vidéo de Cécile Kalayadjian, mettre le curseur à 1mn45, vous le constaterez pendant le chant de La Marseillaise...  J'ai choisi cette vidéo, plus courte. CLIC

 

                                                                            Photos perso Cixi-Hélène

                               Suivez-moi sur Twitter ! @Cixi_Helene

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamie 14/05/2012 15:37


la je me suis regalé de tous les commantaires que vous avez eu.... un bon debat , la lecture etait passionante.. a bientot ....mamie.

Cixi-Hélène 14/05/2012 15:39



A bientôt "mamie" !



Sellam 04/05/2012 10:44


Bonjour CIXI-HELLENE ,


On peut dire Bravo à François Bayrou pour son courage et aussi à François Xavier de Peretti de dire clairement qui voterons pour François Hollande ..


..............CIXI-HELLENE votre avis nous interresse  ............. ;-)


 

Cixi-Hélène 04/05/2012 14:32



FDP l'avait déjà, à mots feutrés, annoncé pendant son discours d'introduction lors de ce fameux meeting au Silo. Pas vraiment surprise, je suis. Espérons que la victoire prévue de François Hollande dimanche, lui donne enfin l'envie de chanter notre hymne national en
public. Mais rien n'est moins sûr. Il chante peut-être faux d'ailleurs ?



Sellam 27/04/2012 12:48


Je vous souhaite un bon week end ...


Sans racune ..... lol ......


  ..

Cixi-Hélène 27/04/2012 14:06



Bon week-end Sellam



Lola 27/04/2012 11:12


LOL 'yeah whatever' c plutôt


cause toujours  

Sellam 26/04/2012 23:05


C'est de l'arrogance votre (oui c'est ça)


ou vous étes vexée ...

Sellam 26/04/2012 17:51


Bien sur Aussi ......... cette Homme aime la France je suis très bien placé pour le dire ... Mais vos
propos pour le discrédité auprès des personnes qui regarde votre Blog parce que soit disant FXDP n'a pas chanté la Marseillaise .....  " Désolé pour ce que je vais dire Madame
" Vous me Faite penser au Front National quand Jean Marie Lepen attaquer systématiquement l'équipe de France de
Foot 98 aussi quand il ne chanter pas .. Bien sur je sais bien que vous étes loin de lui ressembler a
Lepen mais l'attaque ciblé sur FXDP et très ressemblante ..

Cixi-Hélène 26/04/2012 20:23



Yeah, whatever...



Sellam 26/04/2012 12:46


................. je ne l'ai d'ailleurs jamais vu autrement, ça doit être de
l'auto-bronzant)...................


François Xavier de Peretti, très élégant, hâlé, (auto-bronzant ou retour du ski ?, je ne l'ai
d'ailleurs jamais vu autrement, ça doit être de l'auto-bronzant)......... Pourquoi tant de Mepris Madame . Quand je lis vos articles je trouve que vous perdez de votre plume qui me laissé pas sensible , c'est dommage .. Au
plaisir de retrouver votre plume affuté .

Cixi-Hélène 26/04/2012 13:05



C'était plutôt flatteur, non ? En fait, ce que vous ne digérez pas Sellam, c'est que j'ai pu écrire que FXDP, que vous soutenez, n'ait pas chanté La
Marseillaise, soyez objectif.
On peut être critique auprès des politiques que l'on défend sans pour autant les renier, eux aussi peuvent progresser, ils sont loin d'être parfaits
!



amin_92 25/04/2012 22:42


et Bayrou qui appelle maintenant à Hollande , pauvre sarko-nain :)

Joss 25/04/2012 17:47


nul le FXDP!!  il ne connaissait peut-être pas les paroles LOL

romain 25/04/2012 15:59


j'hallucine! et vous


quels sont les propos qui vous ont déplus ???


c'est bien facile de dénigrer 


vous êtes tombé bien bas!


 

Joelenr 25/04/2012 14:58


pour Sellam :


et je trouve que cixi n'en dit pas assez ! ça fait tellement du bien de se décharger ! tu devrais essayer !


et surtout ; faut pas être un dindon de tous ces farceurs politiques et garder son âme libre ! 


allez collègue  ! reprends-toi !!!

une aixoise 25/04/2012 14:08


j'interveins rarement mais Sellam devrait laisser son commentaire sur les millions de blogs nationaux qui traitent de tous les noms d'oiseaux les hommes politiques et comme  par exemple car
je connais quelqu'un de petite taille, notre président Nicolas Sarkozy qui est la cible depuis qu'il est élu du gentil sobriquet " Nain "; Les gens ne se rendent pas compte du mal qu'ils peuvent
faire à répéter ça. l'ensemble de cette catégorie de personnes en souffre.


mais pour ma part je ne vois pas d'attaques sur le physique dans cet article. Au contraire De Perretti est décrit comme " élégant " mais il " oublie " de chanter La Marseillaise, grosse erreur
pour un homme politique 

Sellam 25/04/2012 13:30


Des attaques physyques . vous ètes tombée très bas madame .

Cixi-Hélène 25/04/2012 13:33



Je ne vois pas où sont les attaques physiques Sellam



cocarde 24/04/2012 09:35


Marseille est l'exemple type du vote national ! et puis Gaudin et sa bande, les marseillais n'en veulent plus, 3 mandats c'est scandaleux!

PierreY 24/04/2012 09:09


j'ai apprécié votre série de meetings à Marseille qui finalement sonne assez juste quand on compare les résulats du premier tour. mais les marseillais sont de droite, si on s'en réfère au meeting
de Hollande et à son discours le plus proche des habitants, il n'a pas réussi à les convaincre....

Cixi-Hélène 24/04/2012 09:21



Mais vous vous trompez PierreY ! Hollande est passé en tête à Marseille avec 104,818 voix et 100,637 pour Nicolas Sarkozy



TRICOLORE 22/04/2012 10:04


ALLEZ VOTER ENFANTS DE LA PATRIE !!!!

Mimi Pastouille 22/04/2012 08:35


plan de bataille des financiers


 http://www.la-bas.org/


cordialement

bulletin 22/04/2012 00:59


FX de Peretti n'aura jamais la stature d'un vrai politique. On n'a jamais trop su pour qui il navigait , toujours aussi flou et sans consistance


qu'il n'ai pas chanté la Marseillaise ne m'étonne pas tant son image passe avant tout et ce soir là avec Bayrou, les cameras autrement que locales filmaient.....

Mimi-Pastouille 21/04/2012 20:05


Il est indéniable que Bayrou malgré ses qualités, n'a pas beaucoup d'écho à Marseille ville où l'on aime les "Tempéraments", et les grandes gueules comme un Mélenchon ou une Le Pen. Je ne cite
pas Hollande qui s'est fabriqué une posture de présidentiable en nous jouant un scénario mitterandien, devant les Marseillais. Et s'il est élu, comme semble l'indiquer tous les marqueurs
-instituts de sondages, et médias mainstream, il y a des chance pour que toute la France se retrouve dans la rue. Dès que les mois d'embelli qui suivent toujours une élection (6 mois en
principe). France frappée de plein fouet par les réformes autoritaires que ne manquera pas d'appliquer Hollande, pieds et poings liés par ses engagements auprès de ce qu'il dénonçait pourtant,
les Financiers.


Les Français excédés, par ce qui ne tardera pas à arriver, selon la feuille de route des marchés qui ont clairement indiqué leur scénario, quelque soit le candidat arrivé en tête au soir du
second tour. Car ce dernier, qu'il se nomme, Sarko, Hollande, ou Tartempion, n'aura pas la tâche facile, partagé qu'il sera entre les exigences des marchés, (de la finance), et celles de ses
électeurs.


C'est clairement ce que dit l'excellent reportage de F. Ruffi et de O. Azam, dans le petit film : LE PLAN DE BATAILLE DES FINANCES;


 


A voir absolument !


A diffuser sans modération !


Tout ça pour dire que les électeurs dans notre fausse démocratie ne votent pas "librement", ils votent ce que les médais, courroies de transmission des marchés, de la City et de Wall-Street, leur
sugggèrent  à travers le petit écran.


Si Hollande s'est rendu à la City, ce n'était certes pas pour prendre le thé et manger des petits fours ? Il y allait pour rassurer ces Messieurs de la Finance qui tirent les ficelles depuis la
City, Wall Street et Bruxelles.


Nous souffrirons, il faut s'y attendre. Car dans leur besace européenne, les élus nous préparent tout un arsenal de réformes scélérates. Et quand bien même le plus courageux des présidents de la
république aura la niaque de changer la donne imposée, et de tenter de inverser la vapeur, les "marchés" eux, ne laisseront pas faire !


Alors bien sûr, j'irai voter, en traînant les pieds, mais ce sera pour un "petit" candidat !


Cordialement.


 


 

Cixi-Hélène 21/04/2012 20:13



Quelle lucidité !



pat 21/04/2012 10:27


j'attendais votre dernier meeting, celui de Bayrou finalement ne m'étonne pas. je n'ai pas eu connaissance de sa venue mais à Marseille Bayrou est presque invisible politiquement, il est dommage
que vous n'ayez pas pu entendre les petits candidats


Poutou ?

Cixi-Hélène 21/04/2012 10:49



Et oui ! j'ai évidemment privilégié les plus 'lourds' mais j'aurais aussi bien voulu voir les petits candidats malheureusement non présents à Marseille ces
derniers temps.



drapo 21/04/2012 10:06


Evidemment il n'y avait pas la horde de braillards de Mélenchon, l'attitude des partisans étant  calquée sur celle du candidat donc!  Cela dit le discours était dans la réalité et non
dans l'utopie utilisée par beaucoup d'autres.  Souhaitons que les électeurs ne soient pas dupes.