Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog D’Opinion D’ Hélène Pastore, Politique, Culture, Sur Tous Les Fronts...

  • : CIXI-HELENE
  • CIXI-HELENE
  • : Site d’Hélène Pastore, en pause mais pas arrêté ;))
  • Contact

Texte Libre

BONNE  ANNÉE  2017 !! ;)))

Suivez-moi sur Twitter : @Cixi_Helene (renvoi sur FB)

une-charliehebdo-14.jpg

        Charlie 7 janvier 2015 

         Soutien indéfectible 

Agenda culturel local

Programmations actuelles

---lA CRIEEéjpgThéâtre de La Criée 

 

----theatre-du-gymnase-1368539733-28130Les Théâtres de Dominique Bluzet

 

-----silojpg-copie-1.jpgLe Silo 

     

-----pav-noir.jpgPavillon Noir 

Stats du blog

Malgré sa longue pause, le blog a quand même en moyenne + de 300 visites/j avec des pics selon l'actu. Soit 10.000 visiteurs uniques /mois

Les articles les plus lus en 2016 :

1 : Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakka

 2 : André-Pierre Gignac, carton rouge pour une poussette

Commentaires les plus lus en 2016 :

1 : Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakkaï

2 : Sophie de Menton, Franck Tanguy, les affreux 'GG' de RMC  !
 

 

Messages permanents

identifiant du blog : Hélène Pastore. Ne pas confondre avec Hélène Pastor assassinée à Monaco...

Le modérateur est mis ou retiré selon la teneur des articles. Ceux qui seraient dégradants, insultants sont immédiatement retirés ou non publiés. Par temps de pause du blog les commentaires ne sont pas activés.

- Petit marché minable, au sujet du pillage par le journal La Provence édition Pays d'Aix (Nicolas Rey rédacteur en chef) par Romain Capdepon de mon article exclusif sur André-Pierre Gignac  sans même me sourcer (qui a fait le tour  des médias européens en quelques heures jusqu'au plateau de Canal+ le soir même info relayée au nom du journal La Provence), le directeur de publication, Philippe Minard, a été contacté par lettre en AR mais n'a pas daigné me répondre... Je n'hésiterai pas à donner toutes suites prévues par la loi à la moindre récidive.- La Cour de cassation vient de défendre les droits de libertés de la presse aux blogs, mêmes anonymes, Article sur le site RUE 89.

- Messages de remerciements : Je remercie chaleureusement tous ceux qui m'ont soutenue pour la tempête provoquée par l'article 'Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakkai" , mails et commentaires sur ce blog (je n'autorise plus les nouveaux commentaires sur cet article, agréables ou insultants). Merci entre autres aux big boss nationaux Jacques Rosselin  Alexandre Piquart (Le Monde). Pour info, Jean-Claude FERAUD, UMP, toujours maire de Trets, n'a jamais été inquiété ni même interrogé par la presse locale bien trop peureuse de s'attaquer à la Soka Gakkai. L'article est un des plus lus quotidiennement dans le blog.

Je remercie infiniment mon avocat et ami Maître Benoît Petit pour son total investissement et son engagement sans faille dans mon assignation intentée par la Soka Gakkaï en 2010. En effet, la SG se portait partie civile en portant plainte pour diffamation pour mon article Trets, les Feraud, et la secte Soka Gakkaï  - Détail :

- Procès du 15.02 2013 au TGI de Paris (17eme chambre), décision du 29.03.2013, je suis relaxée  
- Appel de la SG : audience le 29.01.2014. Le 27.03. 2014 la Cour d'appel de Paris confirme la 1ere décision
- Pourvoi en cassation de la SG le 28 mars 2014


Le 19.12.2014 / ORDONNANCE DU PARQUET DE LA COUR D'APPEL, 34 RUE DES ORFEVRES, 75055 Paris :

-l'Association culturelle Soka Gakkaï et l'Association culturelle du bouddhisme de Nichiren, parties civiles, se désistent du pourvoi par elles formé le 28 mars 2014 contre un arrêt de la Cour d'appel de Paris, chambre 2-7, en date du 27 mars 2014 contre Mme HELENE PASTORE du chef de diffamation publique envers un particulier-  Procès gagné ! Mon article est donc protégé par un jugement de justice de mon pays. 

Je remercie Marianne de m'avoir publiée ainsi qu'à l'équipe de Jacques Rosselin pour avoir sélectionné mon blog parmi les 100 meilleurs blogs féminins de France

 

1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 00:11

Jean-Luc Mélenchon a fait le buzz sur le net il y a quelques jours grâce à une interview minable, bien négociée par un petit stagiaire manipulé par le journal Le Parisien. Lors de la première écoute de cette vidéo en illustration ci-dessous, on bute d'abord sur la grossièreté de Mélenchon, et puis, si on décortique bien, on s'aperçoit qu'il défend des valeurs de plus en plus rares dans le milieu journalistique et dénonce une déontologie quasi inexistante. Dans la région, avec le journal La Provence Pays d'Aix, on touche aussi à des sommets assez vomitifs et il ne se passe pas une semaine où ne surgisse un sujet des plus racoleurs évidemment dirigé par une ligne éditoriale totalement débilitante. "Les lecteurs ne sont pas des abrutis", comme le dit Mélenchon dans cette vidéo. Le tressage des rumeurs n'est rentable que virtuellement, sur le net, pour des ados qui balaient en un clin d'œil et véhiculent entre eux des infos de cour de récré. Où veulent nous entraîner les chefs de rédaction ? A chacun sa spécialité. L'Equipe pour le sport, Voici pour les cancans, Le monde diplomatique pour l'économie, etc. La lente désertion des lecteurs est inexorable car, dans beaucoup de quotidiens, il n'y a plus rien à lire de pertinent. On achète grâce au titre racoleur ? Pas si sûr. Car la barre n'est-elle pas déjà trop haut ? Trouver l'accroche à tout prix, en inventer une, vieille pratique quand on n'a rien sous la main et, d'ailleurs, pourquoi ne pas jeter la suspicion au hasard, tiens, cette fois-ci, on prendrait l'Institut d'Etudes Politique d'Aix-en-Provence et on parlerait d'un concours truqué ? Non ? On pourrait dire qu'un étudiant aurait reçu un SMS révélant le sujet d'Histoire du concours d'entrée en 2eme année. Ensuite, pour le contenu de l'article, on emploierait des "peut-être", des "il paraît", des "ce n'est pas sûr",  pour se couvrir d'une diffamation par le directeur qui n'aurait pas d'autre choix, s'il tient à la réputation de son établissement, que déposer plainte contre X. Facile de faire un article sur du rien. C'est le journalisme "nouveau" celui qui trucide une Florence Aubenas dans son travail d'investigation, rabaisse son livre 'Le quai de Ouistreham' qui, en réponse, est en tête des ventes françaises ! Je reviens à La Provence.
Voici le titre accrocheur sur la une de l'édition Pays d'Aix du 31 mars 2010 : "Aix, un concours truqué à l'IEP ?". En page 4, l'article occupe la moitié haute de la page, mais, est évidemment plus soft. Des extraits :
"Cet SMS est au cœur d'une "petite" polémique qui touche l'IEP."(…) "Pour l'heure, la tricherie n'a en aucun cas été prouvée." On reste dans le vague malgré 450 candidats ! "Plusieurs témoignages concordent…" cet SMS serait parvenu seulement à "un ou plusieurs des prétendants (…)". UN ! D'ailleurs, "un candidat confirmerait avoir reçu le SMS incriminé." Voilà. En gros. C'est le lamentable travail d'investigation d'un quotidien régional.
D'autant plus que l'IEP, entaché par le journal avec du rien, du virtuel, ne le sera pas qu'à Aix puisqu'on répercute les "Soupçons de triche par SMS"  dans un encadré bien visible au cœur d'une des pages régionales alimentée par les agences locales, dont celle d'Aix sous la responsabilité souveraine de son petit chef, Damien Frossard. C'est la pratique du groupe Hersant. Le bling-bling et la peopolisation en opium des lecteurs. Didier Pillet, PDG du groupe La Provence, a du quand même s'inspirer des techniques de l'ancien directeur de la rédaction Hedi Dahmani, (ex-rédacteur en chef de Voici) lors de son bref passage au sein du groupe. Après l'avoir écarté en 2008 pour incompatibilté, il osait même en dire, "Nous avons buté sur des problèmes éthiques, de morale et du respect du lecteur". Morale ? Ethique ? Respect du lecteur ? La Provence ?
Mais je plaisante bien sûr ! Ne sommes-nous pas un premier avril ?
(Site de La Provence, lien sur l'article (du site)
Pour illustrer cette lente décadence journalistique, voici le script intégral du petit bijou vidéo que vous avez peut-être déjà vu. J'ai seulement ignoré quelques, 'euh', 'ah', 'ben'.
Résumé :
Jean-Luc Mélenchon répond à une question sur les régionales posée par un stagiaire du Parisien. Il râle sur la désinformation de la presse. Il est furieux quand il découvre que le jeune journaliste n'est pas intéressé par sa réponse politique mais par le titre aguicheur du Parisien qui proposait la réouverture des maisons closes. Ce titre, Mélenchon s'en était servi comme exemple pour illustrer le mauvais journalisme. Le stagiaire se fait malmener jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il va faire un buzz.
J-L Mélenchon :
- Regardez ! Cette semaine par exemple, hein ? Le jour de, après qu'on ait tous jeté de grosses larmes sur l'abstention populaire, quel était le  titre du journal Le Parisien ? "Faut-il rouvrir les maisons closes"! Voilà ! Sujet qui est venu sur quatre ou cinq radios. C'est intéressant ça ? Non ? Alors, ce mélange de voyeurisme et de prostitution de l'esprit public va continuer jusqu'à la catastrophe, évidemment …
Le journaliste :
- En tous cas on dirait que ça les intéresse les gens la réouverture des maisons closes…
Mélenchon :
- Mais si vous leur parlez de choses intelligentes, ça les intéresseraient aussi ! Faut pas prendre les gens pour des abrutis !
Le journaliste :
- Mais c'est un débat important…
Mélenchon :
- Non c'est un débat sans aucun intérêt, aucun intérêt !
Le journaliste :
- Ca dépend c'est c'est c'est un débat sur l'hypocrisie… euh
Mélenchon :
- Voilà c'est ça ! C'est vos problèmes à vous le refoulé politique de la petite  bourgeoisie. Votre hypocrisie,  moi, je m'excuse, mais ce que vous racontez, ca ne concerne personne dans mon quartier, personne ! Personne s'est dit "-tiens je préfère aller dans une maison close qu'aller chercher les putes au coin de la rue " Voilà. J'ai jamais entendu quelqu'un parler de ça, sinon vous et votre sale corporation de voyeuristes et vendeuses de papier !
Le journaliste :
- Parce que le problème c'est qu'elles sont dans les bois, les prostituées à l'heure actuelle..
Mélenchon :
- Mais j'en ai rien à faire ! Si vous voulez parler de ça, vous allez trouver quelqu'un d'autre, D'accord ? Avec moi, vous  parlez de choses sérieuses ! "DIGNITAS GRAVITAS" la maxime romaine, donc, avec moi, vous parlez politique ! Et vos sujets de merde vous allez les faire avec les gens qui veulent répondre à la merde !
Le journaliste :
- Non mais ce que je veux dire c'est que…
Mélenchon :
- Non ! Non ! Non ! Non !  C'est fini ! Terminé ! Toc ! Toc ! Toc ! Toc ! Toc !
Le journaliste ;
Mais vous m'avez emmené sur le terrain de…
Mélenchon :
- Ferme ta petite bouche ! Tu me parles de politique ? Moi je parle de média et de ton métier pourri et si tout ce que tu trouves à faire c'est de me répondre ça… Tu vas faire ton interview plus loin, ok ?
Le journaliste (qui sent le buzz venir):
- Je ne comprends pas cette agressivité, enfin…
Mélenchon :
- C'est vous qui êtes agressif ! Vous ne vous en rendez pas compte tellement votre tête est pourri !
Le journaliste :
- Mais c'est vous qui avez commencé à me parler de…
Mélenchon :
- Vous trouvez digne de parler avec un homme comme moi ! Vous trouvez digne, alors que je vous donne comme exemple un titre pourri du Parisien, de commencer un débat avec moi sur la prostitution ? Mais vous me prenez pour qui, bonhomme ? Je veux pas parler avec vous de ça, c'est clair ? Si vous voulez  me parler politique, je réponds.
Le journaliste :
- Bah… Fallait pas me parler du titre du Parisien, si vous vouliez pas me parler de ça
Mélenchon :
-  Je veux parler du titre du Parisien petite cervelle ! Pas de de  (il en bégaye) la prostitution ! Du titre du Parisien !
Le journaliste :
- C'est moi qui suis insultant ? Vous parlez de petite cervelle et c'est moi qui suis insultant…
Mélenchon :
- Parce je crois que c'est une  limite que vous avez atteinte, allez…ca suffit.
Le journaliste :
- Ah bon… Ben merci…
Mélenchon :
- Et bien moi je ne vous dis pas merci ! Vous êtes tous les mêmes et vous êtes en train de préparer un drôle de métier, vous allez être comme les autres à mouliner du papier qui se vend…

Lien France 5, C à dire, émission du 1er avril avec les explications de J-L Mélenchon- Lien vers le blog de J-L Mélenchon

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamie 05/04/2010 16:55



je suis toujours fervente lectrice de votre blog!!! bonnes fetes de paques , ici en anjou pas chaud !!! et pas de prevision dans l immediat pour une visite a aix !!
mamie



Cixi-Hélène 05/04/2010 19:58



A bientôt...



galinette 05/04/2010 11:26



Mélenchon a raison. le jeunisme à outrance ça commence à être vraiment lassant. Le manque de professionnalisme de ces jeunes journalistes qui ne connaissent
pas leur sujet et développent un syndrome de toute puissance avec leur caméra ou micro au poing nous met devant des réponses au niveau de celle de Mélenchon qui est classique ! il a bien fait de
piquer cette colère ! Si cela pouvait remonter le niveau de la presse française .............



leroilyre 04/04/2010 16:36



excuses !!! j'ai oublié le lien :


http://www.lavoixdunord.fr/France_Monde/actualite/Secteur_France_Monde/2010/04/04/article_le-delicieux-monsieur-melenchon.shtml



leroilyre 04/04/2010 16:35



entièrement d'accord avec Joel !!! quand on lit les commentaire s du site la provence; le niveau est de c... est impressionnant!


quand au buzz de mélenchon, je viens de découvrir que La voix du Nord vient juste de comprendre le buzz qui a ravagé la planète du net française !


c'est aujourd'hui, qu'ils en parlent dans leur édito


franchement pas réactifs les bougressss



Joel 04/04/2010 12:16



ah ah !!! on voit bien Steph que vous n'êtes pas allé sur le site de La Provence journal pour lire les commentaires !!! c un sommet de nullités !!!!!!!!!!!



Steph 04/04/2010 11:38



Lola, c'est très réducteur et sans aucun interet ce type de commentaire !! mélenchon n'est pas un imbécile et tient des dicours bien plus argumentés que ce que vous dites !! je ne comprends pas
cet acharnement stupide ! vraiment le type de commentaire archi nullllllllllllllllll



romain 04/04/2010 11:17



Bonnes fêtes de Pâques CIXI...........:)



lola 04/04/2010 00:49



Jean-Luc Mélanchon n'est qu'un sombre imbécile, agressif et ridicule ! il donne un spectable lamentable de la gauche et la dévalorise, on n'avait pas besoin de ça



castagnette 03/04/2010 23:45



si même les journalistes s'y mettent, où va t-on ?  je croyais que la profession se serrait les coudes ?



Jean-Yves Abrahmi 03/04/2010 20:00



Faire une "une" sur des suppositions est une habitude du journal La Provence ! Je boycotte depuis un an ce journal, je préfère de loin la Marseillaise ou prendre
les journaux nationaux, les informations locales, je les prends sur internet.


J'ai fait trente ans de journalisme à l'étranger. Jamais je n'ai rencontré autant d'avidité dans des journaux régionaux (à part en Angleterre) pour les ragots, les
faits divers, ici en France et particulièrement dans le Sud.


J'apprécie votre ligne de conduite Cixi-Hélène même si vous n'êtes pas constante mais vous tapez juste ! Vous avez besoin de plus de diffusion et de moyens mais
visiblement ce n'est pas ce que vous recherchez. J'attends toujours avec impatience ce que vous allez attraper. L'insolence, c'est toujours une preuve d'intelligence...


Ne lâchez jamais !


Cordialement


J-Y-A
 




Cixi-Hélène 05/04/2010 11:30



Bien analysé Jean-Yves ! Mais, n'oubliez pas, je ne suis pas journaliste, et, à prendre un coup de soleil, je préfère le prendre dans
l'ombre...


Amicalement



chr.pugnet 03/04/2010 15:08



Dans cette affaire tout le monde a le mauvais rôle: La Presse fait sa une avec des ragots, Mélanchon dévoile son agressive vulgarité vis- à- vis d'un jeune stagiaire ( invisible a l'écran ) qui
se défend comme il peut et nous lecteurs-sujets pour qui sont élaborés ces articles nous nous sentons éclaboussés de la mauvaise image qu'ont les journalistes de nous.  Dubitatifs nous
sommes  Lionx



M-Do 03/04/2010 10:33



c'est vrai que les mots lus sont autre choses qu'entendus ! Mélenchon est toujours aussi prétentieux et ordurier ! honteux !



Tristan 02/04/2010 23:22



j'en viens du blog de Mélanchon où il y a un lien vers votre blog que je découvre. au lieu de discuter du problème de la presse française, les commentaires partent dans tous les sens et des
grévistes mettent des liens pour dénoncer encore je ne sais quoi ! bon, bref, moi j'ai lu l'édition dont vous parlez cixi et le coup du sms, franchement, j'ai trouvé ça tellement nul de pouvoir
faire tout un article sur un seul étudiant qui avait reçu  SOIT DISANT un sms avec le sujet d'examen que je ne comprends pas que cet institut d'études politiques ne porte pas plainte. c'est
de la pure calomnie déguisée, car ce journal, suspecte la tricherie et l'air de rien en fait un article de deux pages sans contenant et qui n'apporte rien à qui que ce soit.


Bien à vous



Joel 02/04/2010 22:29



allez voir sur le blog de Mélenchon, c pas triste non plus !!!!!!!!!



Loïc 02/04/2010 22:14



à Jean-Claude : quand Mélenchon parle d'éthique et de respect, je ne vois pas où Mélenchon respecte le jeune stagiaire ! par contre il lui donne un lamentable spectacle qui ne lui servira
certainement pas à progresser dans le journalisme



leroilyre 02/04/2010 21:42



MELANCHON CONNAIT LE DIGNITAS GRAVITAS ?


AH BON ! C ETAIT UN POISSON D'AVRIL  ?



visiteuse 02/04/2010 20:47



je ne suis pas d'accord ! Mélenchon est immonde avec ce jeune jjournaliste bien innocent et bien loin de ces politiques qui ne supportent plus _ leurs égos sont démesurés _ que l'on n'écoute pas
religieusement leur langue de bois insupportable !!!



Jean-claude 02/04/2010 15:57



A Loïc : je ne vois pas ce quil y a de navrant dans ce que dit Mélenchon!! C'est la saturation du buzz à tout prix, de la désinformation à outrance pour privilégier des commérages commenter des
opinions, le véritable sens politique et son engagement noble doit émerger de la tete de ses petites cervelles.


Comment des journaux tels que le Parisien laisse-til des stagiaires se comporter de la sorte ? des véritables questions de fond ne sont donc t-elles pas possibles  spontanément ?
qu'étudient-ils dans leur éoles de journalisme ? les buzz ? les audimats ?



mado 02/04/2010 15:50



Je ne pense pas que les lecteurs de la Provence sont manipulés. On fait avec ce que l'on a pour avoir des informations sur notre région mais
avouez que le choix n'est pas très grand car le journal la Provence a le monopole. Autrefois, il y avait deux journaux, "le Provencal" et le "Méridional". L'un était de gauche et l'autre de
Droite, on pouvait choisir ses tendances et ses lectures. Maintenant, on n'a plus le choix que d'ingurgiter cette mauvaise presse où on se perd dans des faits divers tragiques mais qui ne nous
regardent pas et des choix d'articles politiques certainment dirigés par les propriétaire tout-puissants de ces journaux.


Visiblement, rien ne vous échappe


cordialement




Lili 02/04/2010 15:37



LES FRANCAIS NE SONT PLUS DES VEAUX! ON PEUT LIRE DES JOURNAUX PEOPLE ET SOUHAITER UNE PRESSE RIGOUREUSE QUI SACHE FAIRE SON METIER



castagnette 02/04/2010 13:24



moi aussi j'ai été choquée par la démarche du journal la Provence. j'ai été bluffée par la première page, je m'attendais à une réelle tricherie. En fait, idans l'article l n'y a rien. On nous
prend vraiment pour des imbéciles



marie 02/04/2010 10:59



génial !!!! et le script !!!



inconnu 02/04/2010 10:52



je parlais de votre presse régionale pas de vous! BIEN SUR !!!! je suis un fan de votre blog et j'habite Reims



inconnu 02/04/2010 10:44



votre presse ressemble à la plupart des autres qui se calent sur le modèle du


président sarkozy, MEDIRE PLUS POUR GAGNER PLUS !



Loïc 02/04/2010 10:38



oui ! lire ce que dit mélanchon ce n'est pas la même chose que l'écouter, là au moins on mesure la grande classe de cet homme politique NAVRANT ! merci pour ce scrip



Pierre 02/04/2010 10:33



je suis venu pluisieurs fois hier sur votre blog mais vous avez du mettre cet article très tard. et vous tombez pile poil sur ce que je pensais de cet
article de la Provence qui pour moi diffame l'institut politique d'Aix. C'est un scandale d e lire de telles choses , non vérifiées, des suppositions qui risquent de peser lourdement sur cette
école qui n'a jamais été montrée du doigt ! J'avoue ne pas avoir acheté l'édition en question mais l'avoir lue dans un café. ce qui conforte ma répugnance à l'acheter à l'avenir. Merci d'avoir
traité ce sujet