Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog D’Opinion D’ Hélène Pastore, Politique, Culture, Sur Tous Les Fronts...

  • : CIXI-HELENE
  • CIXI-HELENE
  • : Site d’Hélène Pastore, en pause mais pas arrêté ;))
  • Contact

Texte Libre

BONNE  ANNÉE  2017 !! ;)))

Suivez-moi sur Twitter : @Cixi_Helene (renvoi sur FB)

une-charliehebdo-14.jpg

        Charlie 7 janvier 2015 

         Soutien indéfectible 

Agenda culturel local

Programmations actuelles

---lA CRIEEéjpgThéâtre de La Criée 

 

----theatre-du-gymnase-1368539733-28130Les Théâtres de Dominique Bluzet

 

-----silojpg-copie-1.jpgLe Silo 

     

-----pav-noir.jpgPavillon Noir 

Stats du blog

Malgré sa longue pause, le blog a quand même en moyenne + de 300 visites/j avec des pics selon l'actu. Soit 10.000 visiteurs uniques /mois

Les articles les plus lus en 2016 :

1 : Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakka

 2 : André-Pierre Gignac, carton rouge pour une poussette

Commentaires les plus lus en 2016 :

1 : Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakkaï

2 : Sophie de Menton, Franck Tanguy, les affreux 'GG' de RMC  !
 

 

Messages permanents

identifiant du blog : Hélène Pastore. Ne pas confondre avec Hélène Pastor assassinée à Monaco...

Le modérateur est mis ou retiré selon la teneur des articles. Ceux qui seraient dégradants, insultants sont immédiatement retirés ou non publiés. Par temps de pause du blog les commentaires ne sont pas activés.

- Petit marché minable, au sujet du pillage par le journal La Provence édition Pays d'Aix (Nicolas Rey rédacteur en chef) par Romain Capdepon de mon article exclusif sur André-Pierre Gignac  sans même me sourcer (qui a fait le tour  des médias européens en quelques heures jusqu'au plateau de Canal+ le soir même info relayée au nom du journal La Provence), le directeur de publication, Philippe Minard, a été contacté par lettre en AR mais n'a pas daigné me répondre... Je n'hésiterai pas à donner toutes suites prévues par la loi à la moindre récidive.- La Cour de cassation vient de défendre les droits de libertés de la presse aux blogs, mêmes anonymes, Article sur le site RUE 89.

- Messages de remerciements : Je remercie chaleureusement tous ceux qui m'ont soutenue pour la tempête provoquée par l'article 'Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakkai" , mails et commentaires sur ce blog (je n'autorise plus les nouveaux commentaires sur cet article, agréables ou insultants). Merci entre autres aux big boss nationaux Jacques Rosselin  Alexandre Piquart (Le Monde). Pour info, Jean-Claude FERAUD, UMP, toujours maire de Trets, n'a jamais été inquiété ni même interrogé par la presse locale bien trop peureuse de s'attaquer à la Soka Gakkai. L'article est un des plus lus quotidiennement dans le blog.

Je remercie infiniment mon avocat et ami Maître Benoît Petit pour son total investissement et son engagement sans faille dans mon assignation intentée par la Soka Gakkaï en 2010. En effet, la SG se portait partie civile en portant plainte pour diffamation pour mon article Trets, les Feraud, et la secte Soka Gakkaï  - Détail :

- Procès du 15.02 2013 au TGI de Paris (17eme chambre), décision du 29.03.2013, je suis relaxée  
- Appel de la SG : audience le 29.01.2014. Le 27.03. 2014 la Cour d'appel de Paris confirme la 1ere décision
- Pourvoi en cassation de la SG le 28 mars 2014


Le 19.12.2014 / ORDONNANCE DU PARQUET DE LA COUR D'APPEL, 34 RUE DES ORFEVRES, 75055 Paris :

-l'Association culturelle Soka Gakkaï et l'Association culturelle du bouddhisme de Nichiren, parties civiles, se désistent du pourvoi par elles formé le 28 mars 2014 contre un arrêt de la Cour d'appel de Paris, chambre 2-7, en date du 27 mars 2014 contre Mme HELENE PASTORE du chef de diffamation publique envers un particulier-  Procès gagné ! Mon article est donc protégé par un jugement de justice de mon pays. 

Je remercie Marianne de m'avoir publiée ainsi qu'à l'équipe de Jacques Rosselin pour avoir sélectionné mon blog parmi les 100 meilleurs blogs féminins de France

 

1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 20:40

C'est vraiment insupportable cette fausse information qui continue de circuler dans la presse locale et nationale. Diaboliser à tout prix pour tirer, tirer l'info le plus longtemps possible et s'assurer ainsi (toujours dans la désinformation) un suivi totalement manipulé du lecteur qui ne peut que digérer cette unique source. Si vous ne baignez pas dans un milieu scientifique, nucléaire de surcroît, comment faire la part des choses et ne pas tomber dans la peur de l'incident qui rode tout à côté de votre immeuble, pavillon, propriété ? Les compteurs Geiger ne sont pas encore en vente dans nos supereattes et avant de penser à en trouver un sur le Net, commençons par vérifier ces infos qui n'en sont pas.
Il y a quelques jours dans la Provence du 27 octobre, le journaliste Hervé Vaudoit ex chef de rédaction de La Provence Pays d'Aix, ressurgissait (on était si bien sans lui !) et nous démontrait une fois de plus sa grande capacité à dire n'importe quoi alors que la transparence du CEA a toujours été claire. Je ne vais pas tout reprendre (grande flemme) et je ne suis pas ingénieur nucléaire mais j'en connais bien quelques-uns.

Tout d'abord Cadarache N'EST PAS UNE CENTRALE NUCLEAIRE ! Comme Tchernobyl ! Et ce n'est pas la CLIC (La CLIC fait part de ses inquiétudes. H.Vaudoit page 3 du 27 octobre) mais la CLI ! qui a 'dénoncé' l'horrible cachotterie du CEA. Il oublie surtout de dire que la CLI se compose d'élus, d'associations, de syndicats, de membres des chambres de l'agriculture, commerce, d'un pharmacien, d'un ophtalmo et de deux personnes qualifiées dans la sécurité nucléaire dont on ne retrouve pas les identités ! Très sérieux comme rapport… On peut vraiment s'y fier ! Quant à prendre comme chef de rédaction du jour l'hyper lifté Jean-Michel Jarre (pourquoi pas) mais le laisser dire que "Chacun a inconsciemment au fond de lui le souvenir Tchernobyl, la peur d’Hiroshima, la crainte diffuse des radiations (…) est vraiment un sommet de stupidité dangereuse et pernicieuse !
De tous les commentaires que j'ai lus dans cette presse à scandale, celui ci-dessous me paraît le plus approprié à résumer 'l'incident'. C'est une certain Benoît qui l'a écrit. Merci Benoît.

L'industrie nucléaire est, à juste titre, la plus surveillée. Si on peut regretter que l'incident ait été déclaré tardivement, il n'y a cependant pas eu dissimulation. La difficulté de communication avec les médias et l'extérieur, vient du fait, à mon avis, qu'elle nécessite une grande exactitude. Dans le cas contraire, c'est rapidement la mésinformation et l'imagination de chacun qui fait le reste. Pour illustrer mon propos : Le parisien.fr du 7 octobre titre "Incident mineur à la centrale nucléaire de Cadarache" photo à l'appui.
1. Il n'y a pas de centrale nucléaire à Cadarache.
2. La photo ne correspond pas au site (Pas de tour aéroréfrigéreante à Cadarache). C'est un peu comme si vous aviez un incident à la déchetterie de votre commune de MaVille et que les journaux titrent "Incident à l'usine d'incinération de Maville" avec photo d'une usine d'incinération d'une commune située à plus de 100 km...
Autre exemple : Nous pouvons lire ici et là : La quantité de Pu (Plutonium) en surplus permettrait la fabrication de plusieurs bombes nucléaires. Deux lectures possibles :
1. Le Pu est une matière très dangereuse et entre dans la composition de la bombe nucléaire à hauteur de quelques kilos. D'où la nécessité de le tracer au milligramme près. --> Rien à redire - tout est vrai
2. (Extrapolation). Nous avons échappé à la catastrophe (Explosion nucléaire ou construction de bombes). --> L'imagination est en marche...
La quantité est disséminée dans 450 boîtes à gants (Chambre de 10 m2 env.) : Pas de risque de criticité (Réaction en chaîne et explosion)
Enfin, l'accès au Pu est toujours resté toujours sous contrôle. Le Pu extrait est comptabilisé, l'accès au site et à l'atelier très réglementé. La marche d'escalier pour accéder à la bombe est encore haute...
De quoi parle-t-on très probablement :
Des poussières accumulés après 40 ans d'exploitation dans 450 boîtes à gants. D'infimes erreurs précisions de mesures qui se sont accumulées. N'allez pas vous imaginer un gros sac de Plutonium perdu dans un coin, c'est de la poussière qui, si elle était rassemblée, formerait le volume d'un litre (20 kg). Cela reste néanmoins un incident, car il y a un risque potentiel pour les travailleurs qui effectuent le démantèlement. Le retard dans la déclaration est le point le plus critiquable. Cordialement, Benoît (Eure - 27) Article cité

http://www.leparisien.fr/faits-divers/incident-mineur-a-la-centrale-nucleaire-de-cadarache-07-10-2009-666100.php

 

Et pour trouver une ou des  réponses à  vos questions : CEA
Excellent article de Sylvestre HUET du Libération du 28 Octobre  Cliquez là

Projet ITER, pour faire peur aux archaïques ou pour faire rêver les fu
turistes

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean 18/11/2009 08:34



 


Vous avez une jolie plume, chère aixoise, et vous êtes fort impertinente. Cela n’est pas pour me déplaire. Aussi, à vous lire, je ne vous aurais pas imaginée pro-nucléaire. Ce n'est parce qu’il y
a dans le journal La Provence et la presse nationale (quels journaux exactement ?) des informations inexactes ou confuses à propos d’incidents au centre nucléaire de Cadarache, que l'industrie
nucléaire est propre, sûre et bien gérée.



Si ce sujet vous intéresse vraiment et si vous voulez des informations suivies et sérieuses, vous ne pouvez pas vous contenter de lire la presse ni des déclarations d’EDF ou d’Areva.
Permettez-moi de vous conseillez de vous adresser, par exemple, à la CRIIRAD qui est une association indépendante et compétente. Elle dispose d’une expertise reconnue même par les pouvoirs
publics qui lui confient des missions.


 


Renseignez-vous sur ce qui se passe au Niger d’où provient l’uranium. Vous n’avez peut-être pas vu le documentaire de Laure Noualhat qui est passé récemment sur Arte. Laure Noualhat est, elle,
une journaliste sérieuse. Pendant le débat qui a suivi le film le porte-parole d’Areva lui a reproché d’être engagée. Il n’est pas engagé, lui qui est payé par l’industrie nucléaire ?



Je suppose que vous le savez, l’usine de la Hague pollue en permanence - impunément - l’atmosphère et la mer. Trouvez-vous cela normal ? Mais je doute de vous convaincre et ce sujet est peut-être
un point aveugle chez vous. Apparemment, vous avez des amis, peut-être des proches qui travaillent dans l'industrie nucléaire.


 


En France, le confort procuré par l’électricité abondante est payé très cher par la population sur le plan moral et psychologique, sans parler, entre autres choses, du risque de catastrophe de
grande ampleur qui existe et augmente chaque jour avec le vieillissement des centrales et leur inéluctable perte de rentabilité.


Enfin, l’industrie nucléaire attente - forcément - à la démocratie. Nous baignons dans ce climat déplorable. Comment pouvez-vous l’ignorer ? C’est simple. L’industrie nucléaire a
colonisé la France. Cette notion élémentaire est difficile à reconnaître par ceux qui habitent près d’une centrale nucléaire et encore plus par ceux qui sont salariés par cette industrie. Le
syndrome de Stockholm s’applique aussi aux masses.


 


Pour ma part, je voudrais que nous sortions le plus rapidement possible de l’industrie nucléaire civile et militaire, sans dégâts. Chère aixoise, permettez-moi de vous saluer très amicalement.



janis 17/11/2009 16:51


a diesel:
ta réponse a le mérite d'être claire! merci de ne pas m'avoir oublié et même si je ne suis pas d'accord sur tes 'trucs' dont le CEA ne sait que faire car invendables et qui doivent être stockés
bien secrètement et certainment sans que la CLI ou autre ne soit eu courant, je reconnais l'argumenation de ton point de vue.
Merci


Diesel 16/11/2009 20:53


 Mes excuses à Janis pour cette réponse tardive et lointaine.

Pour obtenir du combustible nucléaire de qualité civile (15%à 35% de matière fissible Uuranium235) ou militaire (95 % de U235 ou bien de Pu plutonium) il faut concentrer la matière de départ (du
minerai pour l'U, du combustible déjà utilisé pour le Pu car il n'existe pas dans la nature, c'est un transuranique, pas de rires merci, car l'U est l'atome le plus gros et lourd existant dans la
nature).

Pour concentrer la matière il y a deux méthodes, en résumé :
- la centrifugation (cf la presse avec l'Iran, c'est d'actualité) où le métal est trié par gravité,
- la diffusion gazeuse à travers une membrane poreuse, la méthode adopté par la France, usine Eurodif du Tricastin.

Dans ces procédés la matière est réduite en poudre très fine et encore plus fine que ça , à vaporisation.

Pas besoin d'être Einstein pour comprendre que ça produit de la poussisère… Et qu'il y en a toujours un peu qui traine dans les "tuyauteries".

Tout cet attirail est évidement nettoyé de temps à autre, (s'il y a un spécialiste ici il peut commenter, c'est bienvenue, merci), et là miracle il y a du combustible nucléaire prêt à l'emploi qui
traine, et que l'on moissonne.
Evidemment, toutes les grandes puissances nucléaires le savent bien depuis belle lurette, et c'est surveillé par l'AIEA. L'inconnue réside pour chaque installation dans la quantité de ces résidus
de production, et sur ce point précis tout foire, car chaque installation est unique, et a son propre taux de résidu de production. En gros c'est estimé de façon euristique, au pifomètre quoi !

Qu'il y ait des MUF à Cadarache, avec toutes les études, expériences et recherches qui s'y déroulent, pas de surprise en soi. (et il il n'y a pas eu de gros "lézards", disons le, faut le
reconnaître)

La zone d'ombre commence là, cependant…

A la bonne époque préhistorique du nucléaire, ces résidues de productions qui échappaient à la statistique et à la surveillance des authorités, ont servis à approvisionner en combustible nucléaire
les "Pays  du seuil" en matières fissible civiles ou militaires. Comment croit-on que des pays  même non développés, aient atteint le stade du nucléaire et de la bombinette tout seul ?
par le biais du  Saint-Esprit ? Savoir-faire et "sous-produit" sont les mamelles de la prolifération nucléaire.
Pakistan, Inde, Afrique-du-Sud (merci Frederik  DeKlerk d'avoir permis le démentèlement du programme nucléaire Sud-Africain), Israël, Irak, Brésil… en ont largement profité autrefois (qui leur
a refiller quoi ? mystère).  L'Iran, la Corée, la Lybie, arrivent un peu en retard, le monde a changé.

S'il reste des "trucs" sur les étagères à Cadarache, c'est que l'on ne sait plus à qui les refiler, peut être. Relativement bonne nouvelle, non ? (Etait ce sous bonne garde ?) Sinon qui serait
preneur ? Quel étaient les pays en mamours avec la France ?

Diesel

PS à ceux qui se reconnaîtrons : Cadarache ce n'est pas une centrale nucléaire. Soit. Pas de production d'électricité en tout cas. Mais un endroit où l'on même à leur utime résistance, voire à
fusion, des réacteurs, c'est quoi ? Vous appellez ça comment ? Et les trucs dégueulasses, bien "chaud", qui restent après l'éxpérience vous en faite quoi ?




Michel 12/11/2009 19:02


le mieux c'est de faire un copié collé


jean 12/11/2009 08:32


Michel votre lien ne fonctionne pas , il faut le recopier
cixi-helene a du le visionner et l'apprécier  car il est mis en dessous de son billet


Michel 11/11/2009 15:06


Bonjour
je ne suis pas très à l'aise sur ce type de 'commentaire' mais je viens de lire ce que Benoit Petit vient d'écrire et il y a beaucoup de choses à dire, avant tout je pense qu'il vous faudrait
consulter sérieusement tous les documents relantant le mode de fonctionnement du CEA Cadarche. En effet la trenparence a toujours été de rigueur et cette diabolisation de la presse a surpris tous
les scientifiques travaillant sur le site. Je suis retraité Areva et je peux vous certifier que JAMAIS il n'y a eu (comme le dit d'ailleurs Le Figaro) un incident 2 ! ce qui s'est passé a été donné
pour ANOMALIE (très courant) et qui ne justifie en rien toutes ces accusations. j'ai tellement lu des inepties un peu de partouten reviens pas de la désinformation de l'ensemble des gens et surtout
de leur ignorance. Les poussières n'ont pas été perdues ! Ni volatilisées ! elles sont restées sur place dans l'ensemble des 405 boites à gants ! il y aurait beaucoup beaucoup à dire. Il est vrai
que le découragement dans de sempiternelles explications est vraiment épuisant
Bien à vous


http://www.cea.fr/le_cea/surete-securite/la_securite_nucleaire/que_se_passe-t-il_en_cas_de_crise#quest_1


jean 11/11/2009 14:09


euh... Pierre, ce n'est pas le Figaro, c'est Libération !


pierre 11/11/2009 08:57


TRES BON CHOIX D'ARTICLE DU FIGARO ! IL EST CoMPLET ET EXPLIQUE PARFAITEMENT 'L'INCIDENT'

MERCI 


Benoit PETIT (Feoh21) 08/11/2009 18:41


Ma chère Cixi, il fallait bien que cela arrive un jour... je ne partage pas ton avis. Tu me diras, pour un écolo, ce n'est pas surprenant.

Si. La seule chose que je partages est que tout les discours catastrophistes autour du nucléaire, qui jouent sur la crainte d'un nouveau Tchernobyl, sont des discours stériles qui n'éclairent pas
le débat sur les vrais problèmes du nucléaire.

Ces vrais problèmes sont les suivants, selon moi

1°- Le nucléaire n'est pas une énergie renouvelable, et les ressources qu'elle utilise sont épuisables, et en cours d'épuisement d'ailleurs. Il est un peu trop hâtif pour dire qu'ITER règlera la
question, en faisant du nucléaire une énergie quasi-renouvelable, car pour l'instant, nous n'en sommes qu'à étudier une théorie, et rien d'autre.

2° - Le nucléaire n'est pas une énergie propre. Elle génère des déchets radioactifs dangereux pour la santé et l'environnement. Des déchets dont nous ne savons toujours pas les traiter, malgré des
décennies de recherches. Il est faux de dire qu'Areva va bientot régler la question avec la nouvelle génération de centrale. Le problème des déchets est un argument majeur contre le nucléaire.

3° - Le nucléaire n'est pas une industrie transparente. Encore moins depuis quelques années avec la réforme du secret défense. A chaque incident, même l'Autorité de Sureté Nucléaire est informée a
posteriori, longtemps après les faits.
Mais surtout, le plus important à mes yeux

4° - Le nucléaire, c'est un système industriel mondial, une forme de néo-colonialisme économique qui handicape gravement le développement des pays africains (détenteurs des ressources). Soit par de
graves pollutions, soit par des collusions politico-économiques favorables aux dictateurs. Il suffit d'écouter les représentants africains dans les ONG et les institutions internationales pour
réaliser tout le tors que le nucléaire fait autour de lui, dans des pays loins de nous.

Non, pour moi, le nucléaire est l'anti-thèse du développement durable. Sans recommander une sortie immédiate de cette industrie énergétique, je pense qu'il est nécessaire de dresser un calendrier
progressif sur 50-60 ans, avec un transfert massif des fonds de recherche consacrés au nucléaire vers la technologie des énergies renouvelables.

Le débat sur le nucléaire a toujours été vif en France. Merci donc à tous les pro-nucléaires qui viendront commenter mon commentaire de bien vouloir conserver un ton amical dans leurs
répliques.

Amitiés, chère Cixi.


Cixi-Hélène 09/11/2009 08:55


Cher Benoit
Si nous étions toujours d'accord, nous nous ennuierions ferme !
C'est donc l'occasion d'ouvrir une discussion sur le blog,
ou bien d'en parler la prochaine fois que nous nous croiserons... 
Bien amicalement-
Vous pouvez toujours cliquer sur cet article de l'excellent Sylvestre Huet de libération
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2009/10/plutonium-de-cadarche-asn-et-cea-saffrontent.html 


Pierre 05/11/2009 21:42


Les opérations de démantelement sont entourées d'une telle sécurité qu'il est vraiment stupide de considérer qu'il y ait du laisser aller à un tel niveau !
N'oublions pas que Cadarache est considéré comme le centre de recherches le plus important et le plus performant au monde !


JD-25 04/11/2009 16:11



Iter représente un grand challenge économique pour la région en expension depuis 50 ans. Souhaitons bienvenue à ses milliers de familles qui vont acheter, louer consommer bref vivre dans la
région! 



Janis 04/11/2009 14:38



à Diesel :
je vous pose la question donc : A quoi ou à qui peuvent servir ces qq kilos de combustibles  ?



Diesel 04/11/2009 14:34


Un train peut en cacher un autre.

A quoi, à qui, peuvent bien servir qlq kilo de combustibles nucléaire perdus dans les canalisations (MUF) ?
Le MUF c'est le BàBa de la fourniture de ces matières aux petits copains. En toute discretion.
Là qlq dizaines de kilo, découvert par hasard, ça fait désordre, vraiment.



jean 04/11/2009 07:49


nous sommes bien obligés de nous plier à ce type d'énergie  ! puisqu'il n'y en a

aucune autre ; c'est la rançon de notre avancée technologique

tout le reste n'est que bavardage sans aucun interet et la presse dans son ensemble
n'informe plus, elle dénonce !


leroilyre 03/11/2009 22:40


marie-claude, laissons aux spécialistes le soin de nous protéger !!!


Marie-Claude 03/11/2009 22:03



pourquoi les associations seraient-elles contraires à nos intérets ? la CLI ne fait que surveiller certains dérapages



jean 03/11/2009 10:50


les anti nucléaires font déjà barrage et diverses manaifestations contre la méchante et muette centrale nucléaire cadarache !!!

le pavé jeté dans cette mare de bétises commence à faire effet


romain 02/11/2009 17:05


la vidéo sur Ietr est impressionante! je suppose cixi que vous êtes futuriste????


Cixi-Hélène 03/11/2009 22:07



A votre avis Romain ?

Hier ne m'interresse plus,
Aujourd'hui tout juste,
Seul demain à de l'importance...



loic 02/11/2009 16:57


oui mais Iter et la fusion nucléaire c''est pas rien; j'aimerais quand même pas habiter dans le coin ! 
la Provence ok
mais pas à n'importe quel prix :)
 


janis 02/11/2009 16:32


ENFIN!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
CADARACHE EST UN CENTRE DE RECHERCHES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

PAS UNE CENTRALE NUCLEAIRE !!!!!!!!!!!!!

pour faire rentrer ça dans la tête des gens... il faut se lever tot, TRES TOT!!!!! 


jean-michel-Manosque 02/11/2009 16:06


il y a quand même beaucoup de questions à soulever !
les 6000 personnes qui vivent sur le site ? On ne les entend pas beaucoup témoigner ...
les rejets gazeux
les rejets dans la Durance
la population avoisinante
comment la décontamination se met-elle en place
bref, c'est quand même étonnant de ne pas savoir au moins le minimum sur le CEA et j'habite Manosque
cordialement

 


jacques 02/11/2009 14:56


madame cixi-helene 
je vous découvre et je Suis entièrement d'accord avec vous, j'aurais aimé lire dans la presse un peu plus d'informations vérifiées  sans chercher à trouver une explication
intelligente car le CEA Cadarache pour y avoir travaillé (Areva), pratique le culte du secret comme toutes les industries de ce niveau. Il est logique d'ailleurs que rien ne filtre. Par contre
il est impensable que le CEA cache un 'incident' ! 

Le CEA n'a jamais permis à la Criirad (laboratoire indépendant) pour ne citer qu'eux (alors la CLI !) d'effectuer des mesures à l'intérieur du centre. Les constantes surveillances et la rigueur des
inspections ont prouvé depuis 50 ans que tout était contrôlé avec des moyens à le hauteur des recherches et des travaux effectués. 
Je suis d'accord, la loi de la transparence n'est pas appliqué mais ne l'oublions pas, on est dans le secret défense !
bien à vous
Jacques


Cixi-Hélène 02/11/2009 15:00


Quel plaisir à lire...  merci Jacques