Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog D’Opinion D’ Hélène Pastore, Politique, Culture, Sur Tous Les Fronts...

  • : CIXI-HELENE
  • CIXI-HELENE
  • : Site d’Hélène Pastore, en pause mais pas arrêté ;))
  • Contact

Texte Libre

BONNE  ANNÉE  2017 !! ;)))

Suivez-moi sur Twitter : @Cixi_Helene (renvoi sur FB)

une-charliehebdo-14.jpg

        Charlie 7 janvier 2015 

         Soutien indéfectible 

Agenda culturel local

Programmations actuelles

---lA CRIEEéjpgThéâtre de La Criée 

 

----theatre-du-gymnase-1368539733-28130Les Théâtres de Dominique Bluzet

 

-----silojpg-copie-1.jpgLe Silo 

     

-----pav-noir.jpgPavillon Noir 

Stats du blog

Malgré sa longue pause, le blog a quand même en moyenne + de 300 visites/j avec des pics selon l'actu. Soit 10.000 visiteurs uniques /mois

Les articles les plus lus en 2016 :

1 : Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakka

 2 : André-Pierre Gignac, carton rouge pour une poussette

Commentaires les plus lus en 2016 :

1 : Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakkaï

2 : Sophie de Menton, Franck Tanguy, les affreux 'GG' de RMC  !
 

 

Messages permanents

identifiant du blog : Hélène Pastore. Ne pas confondre avec Hélène Pastor assassinée à Monaco...

Le modérateur est mis ou retiré selon la teneur des articles. Ceux qui seraient dégradants, insultants sont immédiatement retirés ou non publiés. Par temps de pause du blog les commentaires ne sont pas activés.

- Petit marché minable, au sujet du pillage par le journal La Provence édition Pays d'Aix (Nicolas Rey rédacteur en chef) par Romain Capdepon de mon article exclusif sur André-Pierre Gignac  sans même me sourcer (qui a fait le tour  des médias européens en quelques heures jusqu'au plateau de Canal+ le soir même info relayée au nom du journal La Provence), le directeur de publication, Philippe Minard, a été contacté par lettre en AR mais n'a pas daigné me répondre... Je n'hésiterai pas à donner toutes suites prévues par la loi à la moindre récidive.- La Cour de cassation vient de défendre les droits de libertés de la presse aux blogs, mêmes anonymes, Article sur le site RUE 89.

- Messages de remerciements : Je remercie chaleureusement tous ceux qui m'ont soutenue pour la tempête provoquée par l'article 'Trets, les Féraud, et la secte Soka Gakkai" , mails et commentaires sur ce blog (je n'autorise plus les nouveaux commentaires sur cet article, agréables ou insultants). Merci entre autres aux big boss nationaux Jacques Rosselin  Alexandre Piquart (Le Monde). Pour info, Jean-Claude FERAUD, UMP, toujours maire de Trets, n'a jamais été inquiété ni même interrogé par la presse locale bien trop peureuse de s'attaquer à la Soka Gakkai. L'article est un des plus lus quotidiennement dans le blog.

Je remercie infiniment mon avocat et ami Maître Benoît Petit pour son total investissement et son engagement sans faille dans mon assignation intentée par la Soka Gakkaï en 2010. En effet, la SG se portait partie civile en portant plainte pour diffamation pour mon article Trets, les Feraud, et la secte Soka Gakkaï  - Détail :

- Procès du 15.02 2013 au TGI de Paris (17eme chambre), décision du 29.03.2013, je suis relaxée  
- Appel de la SG : audience le 29.01.2014. Le 27.03. 2014 la Cour d'appel de Paris confirme la 1ere décision
- Pourvoi en cassation de la SG le 28 mars 2014


Le 19.12.2014 / ORDONNANCE DU PARQUET DE LA COUR D'APPEL, 34 RUE DES ORFEVRES, 75055 Paris :

-l'Association culturelle Soka Gakkaï et l'Association culturelle du bouddhisme de Nichiren, parties civiles, se désistent du pourvoi par elles formé le 28 mars 2014 contre un arrêt de la Cour d'appel de Paris, chambre 2-7, en date du 27 mars 2014 contre Mme HELENE PASTORE du chef de diffamation publique envers un particulier-  Procès gagné ! Mon article est donc protégé par un jugement de justice de mon pays. 

Je remercie Marianne de m'avoir publiée ainsi qu'à l'équipe de Jacques Rosselin pour avoir sélectionné mon blog parmi les 100 meilleurs blogs féminins de France

 

16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 18:06

 Je voulais m'acheter un petit serre-taille, pas pour affiner ma taille, elle est déjà si fine, mais pour enjoliver certaines tenues lors des joyeuses soirées amicales. Pas facile de trouver ce genre d'accessoire en boutique, je me suis donc rabattue sur le net, et, en surfant, je suis tombée sur le 6eme Printemps du Japon à Aix. J'avais complètement oublié ce festival japonais présent chaque année à cette période mais qui ne programme jamais de Butô*, cette danse japonaise dont je raffole.  
 

La Maison du Japon hébergée dans les locaux insalubres des l'Ecole d'Art d'Aix a dans sa cour un authentique théâtre Nô* offert par l'illustre Maître Tanshu Kano, (ne pas confondre avec un autre illustre Kano, Jigoro, fondateur du judo, je sais, vous vous en foutez), donc ce théâtre est une exception mondiale, construit dans les matériaux originaux et réalisations ancestrales où se jouent des opéras traditionnels. C'est un véritable trésor qui trône dans cette cour, merveille en bois d'Inoki (cyprès japonais, je sais…) mais une merveille abritée dans un cloaque totalement vétuste en voie de démolition qui va bientôt subir un massacre à la pelleteuse.
 

Sur le programme de cette inauguration, conférence, dégustation de sushis et de la pub pour une marque qui vend des serres-taille ! Je sautais sur l'occasion et décidais de m'y rendre d'autant plus que le grand maître Michihiko Suwa, producteur et réalisateur des plus illustres mangas animés in the world, y donnait une conférence. Michihiko Suwa, c'est le dieu tout puissant de la production des animés "Nicky Larson", "Détective Conan", "Black Jack", ou encore "Inuyasha*", le genre d'incontournables où même les gothiques lolitas japonaises sont en transes à chaque nouvelle parution d'un nouvel épisode aux côtés des Cosplayeurs*, Otakus* et autres groupies qui se ruent et dévalisent en un grain de riz toutes les boutiques. Michihiko détient surtout les droits et les clés sur toutes ces cervelles juvéniles et les

 alimente depuis des années de séries fictions aux mondes mythologiques les plus déchirés qui soient. A Tokyo, des Otakus lui ont vraiment vendu leur âme et sont cliniquement devenus insociables. Il vivent enfermés depuis des années dans leur chambre les yeux vissés sur des écrans et entretiennent leurs névroses en tétant en continu le Net jusqu'à ce que le sommeil les empoigne de force. Je me souviens d'un reportage où la mère d'un jeune Otaku donnait à manger à son fils en lui passant sa nourriture par une trappe aménagée dans la porte…
 

Bref, hier, vendredi 16 mai, 17h, sous la pluie, je pataugeais dans la boue de la cour de l'Ecole d'Art où évidemment rôde toujours l'esprit du Nô tant que le théâtre sera là. Une estrade était dressée tout contre et les officiels commentaient en présence du consul du Japon le programme du festival. Maigre public sur quatre bancs, quelques fous téméraires venus se dépayser ou trouver des serres-taille comme moi. 18h. Changement de lieu. On repatauge. Conférence de Michihiko dans une salle de projection dans le bâtiment à côté.
 

Pendant une bonne heure dans un mini amphi, le Maître à la physionomie glabre au-delà de tous les dédains du monde, explique en japonais le pourquoi du comment de la réussite de son œuvre dans la bande dessinée animée ou écrite. Ronronnement du traducteur, la salle est éteinte. Les projections s'enchaînent. Une heure plus tard, il annonce un scoop. Les trente personnes présentes retiennent leur souffle. Ca me réveille. Il a un message de l'héroïne (fictive !) du dernier feuilleton, dont notre galaxie attend la sortie avec impatience, pour ses fans présents. Etrangement sur le qui-vive, Michihiko demande à un média local qui filmait d'arrêter l'enregistrement. Instant solennel. Mais que va-t-il se passer ? Il pointe son micro sur son portable d'où jaillit une voix crécelle de petite fille asiatique. L'interprète traduit :
- Bonjour ! Comment allez-vous !  Je suis… vous allez être très surpris de mes nouvelles aventures (…)
 

Je ne me souviens plus du bla bla bla infantile ponctué par la traduction. Le public ne réagit pas vraiment et aucun cri d'hystérie ne fend l'exclusivité de cet évènement interplanétaire. Maigres applaudissements à la fin du scoop du BlackBerry du Maître. Du haut de sa gloire suprême, il demande alors au public avant de se quitter de s'unir à un rite que la série honore. Il fait resserrer les rangs (beaucoup sont partis pendant que je dormais) car la salle est clairsemée. Il vérifie encore que la caméra ne tourne pas et reprend son air formolé. L'interprète traduit :
- Tendez le bras, index pointé sur la tête de celui qui occupe le siège devant vous et répétez cette phrase tous ensemble en un seul cri : "Il n'y a qu'une seule vérité !"

Flottement dans la salle. Ca amuse certains mais la discipline ne les habite pas. Ici, en Europe, on ne naît pas calibré japonais. Je me redresse totalement réveillée. Lever le bras de cette façon et clamer ce slogan à multiples sens surtout fascistes n'est pas mon truc du tout ! Je ne manga pas de ce pain-là… Je me lève d'un bond et me dirige vers la sortie tout en regardant comment le Maître des cervelles va rattraper cette troupe d'amorphes.
- Allez on recommence ! Bras tendu… IL N'Y A QU'UNE SEULE VERITE !… Allez… Tous ensemble… IL… lance le bras. Les influençables lancent faiblardemment - "Il n'y a qu'une seule vérité !"
Bof...
 

Michihiko le sacralisé de la mangasphère a dû faire vaciller son ego car le cri des vingt Européens agrippés et des quatre ou cinq timides Japonaises fut plus rigolard que soumis à son dictat. Mais les bras ont quand même été tendus... sous les flashs d'un des gorilles du maître qui a dû prendre au moins 500 photos frénétiques pendant toute la conférence. Je suis partie en me serrant la ceinture à défaut de taille, sans manger les sushis qui m'attendaient sur l'estrade. Pauvre de Nô

Théâtre Nô

Cosplayeurs : fans costumés comme leur héros préféré de leur série manga favorite

Otaku :  fan ratatiné...

Inuyasha : Héros mythologique (Inu : chien, Yasha : démon)

Buto : 'Art danse' en japonais


Michihiko Suwa à l'Ecole d'Art, photo Cixi-Hélène. Vidéo Buto : âmes prudes s'abstenir... Ceux qui ont de l'humour allez-y, mais on ne peut nier le génie d'une telle création

Partager cet article

Repost 0
Cixi-Hélène - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Caritate+Libertine 28/05/2009 17:57

Cette vidéo m'a rappelé le bon vieux temps où j'étais sage-femme. Je croyais en avoir vu des vertes et des pas mûres, mais je n'avais encore rien vu !!!

castagnette 20/05/2009 10:21

ben le buto !!!!c'est pas  évident hein !! sont tous barjo ces japonais (((((

remi34 20/05/2009 01:37

la vidéo dans votre accueil du ministre vampirisé par sa com est ENORME !!! Je vais la faire tourner chez les potes.))((.

Marido 19/05/2009 13:53

vous devriez faire un billet sur les gourous !! je vous verrais bien dans ce paysage là. on en parle beaucoup depuis ce matin sur toutes les radiosmerci pour le choix de cette vidéo. Ca décape ! Ca dérange ! On s'interroge...

PaulDromer 19/05/2009 00:20

tous des gourous ! inaceptable de voir ses adolescents aux parents qui baissent les bras les laisser dériver et être happés dans ces mondes de fictions ! Ma fille a été trimbalée pendant 6 ans par un de ces manipulateur. je ne compte pas ce que cela nous a couté, je compte surtout le temps perdu où elle se prenait pour une de ces héroïnes de manga et où nous apparaissions comme venant d'un monde impie... malheureusement, il faut des dérapages pour dénoncer ces pratiques prosélitistes pratiquées 'inocemment' dans des bdMerci pour cet article cixi helene mais la vidéo..... je ne la montrerai pas à ma fille !

LILI 18/05/2009 19:57

j'ai revécu ma naissance avec cette vidéo !!!!dur dur ! j'ai A-DO-Rééééé

joelenrogne 18/05/2009 18:05

pardon ! problème de connexion , je continue :mais je l'aie vue jusqu'au bout ! je n'ai jamais vu de Buto, grace à vous j'imagine le moyen d'expression japonais dans l'extreme.merci de me tirer hors de ma baraque et de continuer mon éducationbye Cixi au prochain de vos articlesUn fidèle

jeolenrogne 18/05/2009 17:59

Et bien !!! Vous n'y allez pas de main morte !! je vous reconnais bien là ---------vous risquez d'avoir tous la sumos contre vous ausens figuré bien sûr.... Hé Hé j'oubliais la vidéo !!HOUA...Hardfaut s'accrocher mais je l'a